Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

L'Empire des Hommes-Lézards


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir)              
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
             
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 31
Marc Gascoigne
Battleblade Warrior
Jean Lacroix
David Gallagher
Alan Langford
1988
1988
octobre 1988
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
506
2-07-033506-2
(première édition)
400

 


Résumé

Les hordes innombrables d'Hommes-Lézards qui assiègent depuis six ans Vymorna, votre malheureuse ville natale, ne laissent aucun répit aux défenseurs exténués. Si la vague déferlante submergeait la cité, l'empire du Roi-Lézard s'étendrait sans partage jusqu'aux terres du sud d'Allansia. Celui qui vous envoie vers les Hauts du Lion n'est autre que Telak le Porte-Glaive, que vous avez invoqué dans un moment de désespoir. L'arme de Telak est le seul moyen de vaincre celui qu'on nomme Laskar - mais celui-ci vous laissera-t-il seulement franchir les lignes ennemies ?

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Alors, bonne chance…

 

Informations

- C'est bien Alan Langford qui a fait les illustrations intérieures, même si cela n'est pas indiqué dans le livre. Même sur le livre anglais, ce n'est pas indiqué. Pour avoir l'information, il faut regarder sur le livre portugais.


Critiques

Unique livre de la série écrit par Marc Gascoigne, il m'avait à ma première lecture laissé une impression de franche nullité et je m'en rappelais comme d'un livre ennuyant et transparent. Je me suis relancé dans une seconde lecture hier après-midi, sans trop d'espoirs. Et j'eus une grande surprise ! Était-ce moi qui était de mauvaise humeur ou n'avais-je pas la tête à la lecture car j'ai trouvé le livre tout à fait correct et même bon.
Son premier atout est son histoire qui m'a toujours bien plu : une ville assiégée depuis 6 ans, des défenseurs prêts à craquer, l'immensité et la cruauté des armées du Roi Lézard, simple mais efficace. On reçoit pour mission de découvrir l'épée du dieu Télak, qui seule pourra sauver la cité de la destruction.
On a dès le premier paragraphe plusieurs choix pour quitter la ville. J'ai emprunté celui de la bataille qui est sans conteste excellent : beaucoup de combats, on vit bien l'action qui nous entoure. Puis une poursuite fantastique à dos de lézards, poursuivi par les hommes-lézards furieux, j'ai vraiment accroché et adoré cette partie-là.
Ensuite, on parcourt de grandes étendues et quelques villages ravagés par les hommes-lézards : c'est pas mal mais j'ai trouvé que ça manquait un tantinet d'ambiance. On a plusieurs fois l'occasion de se faire des alliés mais certains ne restent pas en vie bien longtemps. Sur mon parcours,je suis passé par un camp d'orques, avant d'être attaqué et laissé pour mort par des hommes serpents, attachés sur une croix au milieu du désert. Encore une bonne idée de l'auteur, décidément !
Ensuite ça devient pendant quelques temps linéaire : rencontre obligatoire avec un marchand puis avec Laskar notre "contact" qui nous conduit à une cité perdue où est cachée l'arme de Télak. Cette dernière partie est plutôt réussie à mon goût, on sent bien l'ambiance "cité abandonnée". A noter une idée originale et intéressante de l'auteur : même si l'on ne découvre pas l'épée, il y a tout de même possibilité de gagner. Les seuls objets indispensable étant finalement les "yeux de Télak". La difficulté est donc modéré de ce côte-là. par contre les combats ont tendance à être très durs, vous avez intérêt à tirer de très bons scores au départ !
En conclusion, certes pas un chef d'oeuvre, mais un livre agréable qui se laisse lire facilement et qui vous permettra de passer un bon moment. A découvrir.

Intérêt : 7/10
Difficulté : 8/10 (principalement à cause des combats)
Aragorn

--------------------------------------------------

« L'Empire des Hommes-Lézards » est l'unique écrit de Marc Gascoigne. Celui-ci nous a pondu un livre correct, sans prétention. Contrairement à ce qu'on pourrait penser à priori, l' « Empire des Hommes-Lézards » n'est pas la suite de « L 'Île du Roi-Lézard ». Ceci mis à part, voici ce que j'ai bien apprécié dans cet opus : Tout d'abord, les illustrations. Celles-ci, vraiment très belles, sont l'œuvre de Alan Langford, un expert dans son domaine. Ensuite, l'aventure sort un peu de l'ordinaire, j'entends par-là que ce n'est pas souvent qu'on incarne un jeune héros qui, même s'il n'a pas de nom, possède un passé bien défini. C'est aussi original car l'aventure se situe en pleine bataille, et notre héros devra traverser les lignes ennemies pour découvrir l'objet qui aidera son peuple à mater les Hommes-Lézards. Pour une fois qu'il ne s'agit pas simplement d'aller tuer un méchant sorcier. Je dois également dire que l'ambiance est également très bonne, les champs de batailles sont très bien rendus. Il faut dire que cette ambiance est bien aidée par un bon style écrit et une bonne narration. Mais je dirai que les points forts de ce livre sont, d'une part, la possibilité d'avoir trois chemins au choix pour débuter l'histoire (traverser les lignes ennemies, foncer tête baissée sur le champ de bataille, ou passer en filature par la rivière) et d'autre part, l'éventualité de rencontrer plusieurs personnages non joueurs. Au niveau des passages mémorables, comme j'aime les appeler, on retiendra la grande bataille (l'un des trois chemins possibles proposés au début) ainsi que le cortège funèbre des Orques(orcs). À présent, je vais faire le tour des points négatifs. Déjà, je trouve qu'il y a trop peu de combats pour une histoire se passant en pleine guerre. De deux, mis à part les quelques moments intéressants que j'ai cités ci-dessus, l'aventure est un peu plate, je ne dis pas ennuyeuse, mais il n'y a rien de très spectaculaire qui vient pimenter le récit. Toujours au niveau des combats, j'ai dit qu'il y en avait peu, mais ceux-ci restent quand même relativement ardus (c'est la seule difficulté du livre). Je ne sais pas si un personnage possédant des caractéristiques moyennes ou minimales puisse finir le livre. Pour terminer, la duré de vie est plutôt moyenne, presque courte.
En résumé, un bon petit Défis Fantastiques comme on en trouve souvent dans cette série. Une histoire un peu originale, un personnage principal possédant un minimum de personnalité, plusieurs chemins différents et quelques personnages non joueur à rencontrer. Malheureusement, il y a trop peu de combats et de ce fait, l'aventure risque d'être peu palpitante. Lorsque vous refermerez le livre, celui-ci vous laissera un petit goût de bâclé. Heureusement que les sublimes images et l'ambiance viennent redonner un peu de cachet au livre !

Intérêt : 74%
Difficulté : 71%
Sombrecoeur


Voir les erreurs

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net