Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Vampire du Château Noir


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir) cliquez sur l'image pour l'agrandir            
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
           
               

- Merci à Meneldur pour le scan de la couverture de la deuxième édition.


   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 35
Keith Martin
Vault of the Vampire
Mona de Pracontal
Les Edwards
Martin McKenna
1989
1990
mars 1990
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
584
2-07-033584-8
(première édition)
400

 


Résumé

Au coeur des forêts sauvages de la lointaine Mauristasie, le village de Lederhelven est dominé par le Château Heydricx, dont la silhouette se découpe devant la lune, avec en arrière-plan des glaciers et des pics enneigés. Les légendes racontent que cette terre sauvage et désolée recèle des trésors fabuleux... Vous avez peine à le croire en arrivant dans cette auberge au nom étrange : "A l'Abri du vent Pire"; Oserez-vous prêter l'oreille aux plaintes des habitants et affronter le sinistre Comte Heydricx, au risque de connaître à votre tour un sort peu enviable... pour l'éternité !

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Critiques

Ce livre est tout d'abord le seul Défis Fantastiques à traiter des vampires comme monstres principaux de l'aventure. Je tiens à signaler que Keith Martin est un auteur que j'apprécie beaucoup par son style. Mais attaquons la critique. Une nouvelle règle concernant les points de FOI est apparue sur l'aventure, rajoutant un peu d'originalité au livre.
L'introduction nous présente un décor semblable à celui de la Transylvanie et les descriptions de départ sont dignes d'un film d'horreur (l'auberge "Au Vent Pire", le cocher sans tête qui vient nous chercher).
Le début de l'histoire se déroule aux alentours du château du comte et est très réussi de mon point de vue, avec une ambiance très bien rendue. Rapidement toutefois vous pénétrerez dans la demeure du vampire : là aussi succès total de l'auteur. Les lieux sont glauques à souhaits, les créatures à affronter originales et l'histoire est très bien avec de nombreux personnages secondaires (Sigfried par exemple est très bien rendu). Le combat final est à la hauteur de toutes les promesses, se déroulant en trois ou quatre étapes, avec un comte vampire possédant des caractéristiques bien supérieures aux votre. Mais surprise, une fois le comte mort et en poussière, vous devrez ensuite affronter sa soeur la sorcière Katharina que vous avez déjà pu croiser auparavant. On aimerait voir plus souvent une ultime péripétie au combat final dans les livres dont vous êtes le héros.
Tout ça pour vous dire que le livre est très bon et satisfera tous fan de la série et aussi les amateurs de vampire. A lire au plus vite !

Intérêt
: 8,5/10
Difficulté : 6,5/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Keith Martin est déjà de retour, et il faut croire qu'il a su ne pas faire les mêmes erreurs que par le passé. Parce qu'entre « Le Voleur d'Ames » et « Le Vampire du Château Noir », dont la critique qui va suivre lui est dédiée, il y a un immense écart ! Autant le Voleur d'Ames restait fade et sans saveur, autant le Château du Vampire Noir frise l'excellentissime. Keith Martin est un auteur qui apprend vite. Pour commencer, je vais dire ce que je n'ai pas trop aimé dans ce livre, mais ce ne fut pas facile de trouver quelque chose de négatifs à son sujet. Ce que je peux lui reprocher c'est le combat final qui demeure plutôt facile. En effet, si le héros trouve l'Épée appelée Astre d'Or, celui-ci sera surpuissant et ne fera qu'une bouchée du vampire, surtout si sa capacité est de 10 ou plus. Et même si, à travers le dédale dont est composé le sinistre château, nous pouvons faire quelques rencontres intéressantes, il n'y a finalement presque aucune scène qui nous reste en tête à la fermeture du livre. L'histoire n'est également pas des plus originales (au lieu de tuer le sorcier méchant, on doit tuer le vampire méchant) mais le récit est vraiment bien mené et du coup, on pardonne facilement ce manque d'originalité pour l'histoire. Voici les seuls vrais points négatifs que je peux trouver. Au niveau du positif, il y a pas mal à dire. Tout d'abord, et je pense que bon nombre des lecteurs de livres dont vous êtes le héros le possédant, je dirai que l'atout principal est son ambiance glauque, sombre, noire et morbide. On a vraiment l'impression d'évoluer dans un antre de la Mort. Il faut dire que les dessins sombres de Martin McKenna, en plus d'êtres magnifiques, contribuent grandement à l'atmosphère sinistre du Château. En plus de ça, je n'ai jamais vu autant de personnages dans un même livre depuis longtemps, entre toute la famille Heydrich (Romuald, Katarina, deux personages très charismatiques, Rodolphe, Siegfried et Gunthar) viennent s'ajouter l'intendant Lothar, le Garde Forestier, Valderesse, etc… J'en oublie sûrement mais j'ai vraiment apprécié le fait de rencontrer tout ce petit monde dont certains vous aideront, et d'autres, au contraire, feront tout pour vous arrêter. On sent vraiment qu'il y a une vie à l'intérieur de ce château, ce qui renforce encore l'ambiance et l'intérêt du livre. Bien entendu, on rencontre toujours le style écrit excellent de Keith Martin et la narration fluide. Il n'y a qu'à voir le prologue du livre, digne d'un vrai film d'horreur ! En plus de ça, les descriptions sont très bonnes, et ce n'est pas facile lorsqu'une histoire se déroule presque les trois quarts du temps dans un intérieur. Évidemment, entre chaque rencontre avec un personnage, il y a des combats, et pas seulement quelques-uns, il y en a ribambelle ! Le bestiaire est très varié et chaque espèce à sa place dans ce château (goule, zombie, golem, rats, squelettes, démons, esprits, etc…) La durée de vie est bonne, et plusieurs parties du château sont accessibles. On peut dire qu'il y a plusieurs possibilités de chemin, mais au final, on revient toujours à la même place. La grosse difficulté vient du fait qu'il vous faudra rapidement mettre la main sur une arme magique car sans elle, il sera difficile de se battre car beaucoup de créatures ne peuvent être blessées que par une lame magique. Sans elle, le livre risque d'être difficile. Sinon, il n'y a pas spécialement besoin d'objets pour terminer le livre, il vous faudra "juste" mettre la main sur Astre Polaire pour espérer vaincre facilement le Compte Romuald. Mais il faut vraiment manquer de jugeote pour passer à côté de cette arme. Par contre, ce que j'ai adoré dans ce livre, c'est le petit rebondissement de fin après avoir tué le vampire… Cependant, je ne vais pas le dévoiler, sous peine de gâcher la surprise de ceux qui liront cette aventure pour la première fois.
En résumé, un livre vraiment très bon où on ressent tout le potentiel d'auteur de Keith Martin… et dire que ce livre n'est même pas son meilleur !! (« Les Mages de Solani » et « La Revanche du Vampire » le surpassent… en attendant de lire « Le Dragon de la Nuit »). On a de la peine à croire que c'est ce même Keith Martin qui a écrit « Le Voleur d'Ames ». En tout cas, on peut dire que ce dernier a vraiment été son coup d'essai, car dès son deuxième écrit, il a su parfaitement capter l'attention du lecteur. Ambiance, façon d'écrire et idées (qu'il commencent à développer à partir de ce tome) sont les points forts de cet auteur. Sinon, pas grand-chose à redire de négatifs sur ce livre, si ce n'est ce que j'ai mentionné plus haut.

Intérêt : 91%
Difficulté : 76%
Sombrecoeur

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net