Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

La Nuit des Mutants


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir)              
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
             
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 36
Peter Darvill-Evans
Titre original : portal of Evil
Anne Collas
David Gallagher
Alan Langford
1989
1990
mai 1990
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
585
2-07-033585-2
(première édition)
400

 


Résumé

Qu'est-ce qui a pu pousser des hommes à pénétrer dans les forêts inhospitalières, infestées de bêtes sauvages et de Gobelins mangeurs d'hommes, qui s'étendent au nord de la chaîne des Percenues ? L'Or ! La fièvre de l'or s'est en effet emparée des habitants de Groule. Mais pour lutter contre danger Glöten, l'un des plus riches marchands de Kleinkastel, a t-il besoin de votre aide ? Des mineurs, parfois des familles entières ont disparu... Des Guerriers aux gestes étrangement mécaniques rôdent, et des créatures venues du fond des âges ont fait leur apparition...

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

informations

- Dans la série anglaise, ce livre est en réalité le numéro 37.


Critiques

C'est parti pour la 36ème aventure de la série Défis Fantastiques. Cette fois-ci, c'est Peter Darvill-Evans, auteur de la Forteresse du Cauchemar, qui s'y colle. Ce dernier était un livre plaisant, doté d'une ambiance glauque est assez morbide, mais qui n'était pas pour me déplaire. Hors, dans ce nouveau volume, la Nuit des Mutants, c'est justement le manque d'ambiance qui fait défaut. Pour continuer sur les faits négatifs, outre le manque flagrant d'ambiance (heureusement que les sublimes illustrations d'Alan Langford sont là pour sauver les meubles), je trouve que ce livre ne possède pas le charme qui fait qu'en refermant le livre, on en garde un excellent souvenir au point de le refaire. Par exemple, on relirait volontiers un Talisman de la Mort ou un Manoir de l'Enfer, mais là… La difficulté est aussi légère, j'entends par-là qu'il faut vraiment y aller pour se tromper de chemin, car régulièrement, l'auteur nous donne des indices quand au chemin à emprunter ou aux lieux à visiter, et – oh – comme par hasard, c'est sur ce chemin que se trouvent les objets nécessaires à la réussite de la mission. C'est dommage, ça gâche tout suspens et tout intérêt. Enfin, ce livre serait une bonne mise en matière pour un novice en livre dont vous êtes le héros qui souhaite connaître le principe de ce genre de livre. Et ce n'est pas les combats qui hausseront la difficulté globale du livre. Même le boss de fin n'est pas dur à vaincre ! Pour terminer en ce qui concerne les points négatifs, je trouve dommage qu'il n'y a pas de passages vraiment marquants, d'où peut-être cet avis qu'il manque un certain charme au livre. Venons aux points que j'ai appréciés. Tout d'abord, l'histoire. On ne peut pas dire que c'est une histoire où il faut tuer le méchant, tout simplement que, au départ de l'histoire, on ignore totalement d'où vient la menace. Pour une fois que le lecteur découvre le fil de l'histoire en même temps que le héros qu'il incarne. Ensuite, j'ai trouvé plusieurs idées originales dans le scénario, notamment la "porte" qui transforme les êtres en de monstres préhistoriques ou en guerrier-esclave, sortes de zombies. Et le fait que ça se passe dans le monde des mineurs m'a également bien plu. Au niveau du style écrit et de la narration, c'est tout bon. Peut-être que Peter Darvill-Evans aurait dû rajouter un peu plus de descriptions pour donner un meilleur rendu de l'atmosphère des lieux visités. Mais comme je l'ai dit, les sublimes illustrations sont-là pour rehausser le tout. La durée de vie est bonne, et pas mal de combats viendront rythmer vos pérégrinations. Concernant les moments intéressants, il y a en quelques uns, comme le gobelin avec l'araignée la tour avec l'attaque du ptérodactyle (peut-être la partie possédant les meilleurs paragraphes niveau ambiance), la recherche du druide, le combat entre les troglodytes et les gobelins… Il y en a pas mal, tout compte fait. Pour terminer cette critique, il y a aussi un autre élément que j'ai bien aimé, c'est le fait de pouvoir battre le boss de fin de diverses manières. J'en ai trouvé deux différentes en deux lectures. Je ne sais pas s'il y a d'autres moyens de l'occire.
En résumé, Peter Darvill-Evans nous a pondus à livre un peu supérieur à la Forteresse du Cauchemar mais un peu gâché par la difficulté rendu facile (volontairement ? Involontairement ?) par l'auteur, dont l'aventure manque d'ambiance et de charme qui fait qu'on ne veuille pas le refaire plusieurs fois. Ce qui est contraire à la Forteresse du Cauchemar qui possédait encore une bonne ambiance mais était doté d'illustrations pas terribles. Toutefois, entre les quelques passages intéressants, les combats, les diverses idées originales et la possibilité de vaincre le boss sous plusieurs formes, rendent ce livre plus qu'agréable à lire. Pour une fois du moins.

Intérêt : 81%
Difficulté : 73%
Sombrecoeur

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net