Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

La Vengeance des Démons


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir)              
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
             
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 41
Jim Bambra et Stephen Hand
Dead of Night
Mona de Pracontal
Terry Oakes
Martin McKenna
1989
1990
septembre 1990
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
594
2-07-033594-1
(première édition)
400

 


Résumé

Depuis le jour fatal où votre frère a été égorgé par des Démons, vous n'avez eu de cesse de pourchasser cette race maudite. Vous êtes devenu Chasseur de Démons. A ce titre, vous avez plus d'une fois contrecarré les plans de Zmurr, le plus cruel des trois Seigneurs-Démons. Mais cette fois, c'est à vos parents que Zmurr s'en est pris ! Vous avez donc quitté la Citadelle de Lundèle-la-Royale pour votre village natal. Malgré le soutien de Zerlina la Prophétesse, tenez-vous sur vos garde, car Zmurr ne vous a pas pardonné les échecs que vous lui avez fait subir...

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

informations

Dans la série anglaise, ce livre est en réalité le numéro 40.


Critiques

Voici un Défi Fantastique original puisque vous incarnez une espèce de Chasseur de Vampires lequel, non content de venger la mort de son frère, doit en plus libérer ses parents captifs du Seigneur-Démon Zmurr. Ce qui me plaît dans cette aventure co-écrite par Jim Bambra et Stephen Hand, c’est que, d’une part, à l’instar des « Rôdeurs de la Nuit », vous possédez trois Talents à choisir parmi une panoplie de sept (Anti-Zombie, Voile Noir, Guérison, langage des Morts etc….). Leur utilisation ne coûte aucun point d’Endurance et propose ainsi différentes possibilités de terminer l’aventure. D’autre part, le background est lui aussi intéressant, puisque votre mission d'exorcisme se déroule à travers les Terres dévastées de Galantaria, dans le Vieux Monde (mon continent préféré avec Allansia). Toutefois, certaines indications comme la Croix d’Argent (que vous possédez) ou le fait de prier Dieu  dans une église (je cite) rappellent davantage les traditions judéo-chrétiennes de la Terre que les invocations magiques couramment employées sur Titan. Après tout, « Le Vampire du Château Noir » souffrait lui aussi du même défaut car le Comte Heyndricx de Mauristasie avait pour cousin un certain Dracula de Transylvanie. Mais pareille similitude est-elle vraiment un défaut ? Outre les hordes de zombis et d’orques qui dévastent les villages, le livre contient aussi des monstres originaux comme une espèce d’usine infernale composée de tissus membraneux et organiques de quelque créature gigantesque et démoniaque. Certains sbires du Prince essayeront de vous charmer aussi faudra-t-il anticiper et ruser afin de ne pas cumuler les points de Noirceur (une autre originalité du livre). Si le Combat Final m’est apparu diablement facile grâce à un indice donné par une vieille dame au cours de mon périple, force m’est de reconnaître que « La Vengeance des Démons » m’a laissé une très bonne impression et que je prépare de ce pas de nouvelles Feuilles d’Aventure.
Intérêt : 77 %
Difficulté : 72 %
Marmouscule

--------------------------------------------------

« La Vengeance des Démons »… lorsque j’ai commencé à jouer/lire la collection Défis Fantastiques, je me réjouissais vraiment d’arriver à ce livre. Je ne sais pas pourquoi, peut-être qu’en feuilletant le livre j’ai tout de suite flashé sur l’ambiance des illustrations, en plus d’y entendre d’excellentes critiques. Je l’ai lu, et lorsque j’ai refermé le livre, la première phrase qui m’est apparue en tête était: « Stephan Hand, respect, mec !!! » Oui, respect, car pour avoir pondu un livre d’aussi bonne qualité lors de son premier essai dans ce genre de livre (si je ne me trompe pas) il faut vraiment avoir du talent ! C’est vraiment un coup de Maître !!!! Vite, je vais me dépêcher de vous dire en détail ce que j’ai bien apprécié. Ce qui vient en tête est sans conteste l’ambiance du livre, aidée par de sublimes illustrations (McKenna oblige. Ce type est vraiment doué). Depuis le « Manoir de l’Enfer », je n’ai plus lu de Défis Fantastiques possédant une ambiance aussi sombre, même si ce n’est pas le même genre d’ambiance que l’œuvre de Jackson. Ici, nous avons le droit à des villes dévastées, à des forêts brûlées et à d’autres événements plus sombres les uns que les autres. C’est un réel plaisir de parcourir un Gallantaria ravagé. Juste avant, je parlais des illustrations. Celles-ci, en plus d’êtres superbement bien dessinées (l’illustration du paragraphe 1, les démons de la lune attaquant les villageois, les huit squelettes sur leur cheval respectif) sont également assez « poétiques », comme le démontrent l’illustration où l’ont peut voir un fantôme en arrière-plan (passage très réussi s’il en est) et celle du cortège funèbre. L’histoire, elle, est bonne. Car au départ, le but du héros et juste de retrouver ses parents, mais en cherchant leur piste, il finira par tomber sur un problème beaucoup plus sérieux… En effet, Zmurr, Seigneur Démon et ennemi personnel du héros est de retour, et en plus de vouloir détruire le monde, il retient prisonniers les parents dudit héros ! Ça va barder pour le méchant démon ! Concernant le personnage incarné, on peut remarquer qu’il possède quand même un passé, ce n’est pas une coquille vide comme dans la plupart des Défis Fantastiques. On apprend que son frère a été égorgé par un démon, et qu’ensuite, le héros est entré dans un ordre de paladin tueur de démons. On peut même rencontrer ses parents ! C’est bête de dire ça, mais c’est la première fois qu’on parle clairement des géniteurs du héros de service. Tout ça contribue grandement au background déjà bien fouillé, et rend le tout plus cohérent (on comprend les motivations du héros. Pour une fois qu’il n’est pas que question de grosses primes en cas de réussite de la mission…). Le livre est aussi loin d’être linéaire, plusieurs chemins sont disponibles, chacun vous menant vers un danger bien différent. Et pour mener à bien votre quête, vous avez à disposition plusieurs capacités, acquises lors de votre séjour à l’école des Paladins, chacune possédant ses propres caractéristiques. On y trouve le don du cercle sacré (la plus utile à mes yeux), la guérison, la méditation, , le Voile Noir, l’anti-zombie, l’intuition-démon, et le langage-démon. Avec ça, vous allez éviter pas mal de combats. En plus, dès le départ, vous serez en possession d’un crucifix qui vous sera d’un grand secours à plusieurs reprises, notamment lors de l’attaque des squelettes contre la ferme. Ce que j’aime bien chez Hand, c’est qu’il prend bien le temps de nous décrire les différents endroits visités. J’adore sa façon d’écrire et le livre se lit d’un bout à l’autre sans temps mort. En plus d’avoir des moments très attrayants (comme les paysans avec le vampire Calbert, le fantôme, le cortège funèbre, le nécromancien dans son moulin, etc..) le livre possède des passages mémorables, comme j’aime les appeler. Je pense à l’attaque des squelettes contre la ferme et à l’attaque des démons de lune contre les villageois. Non, franchement, ce livre est exceptionnel, et j’ai été fasciné par son ambiance. Dès le paragraphe 1, Hand nous met directement dans l’ambiance lugubre du livre avec une illustration glauque au paragraphe 1 (merci M. McKenna) et l’attaque surprenante de l’épouvantail quelques paragraphes après ! Bon, passons aux points négatifs. J’ai presque dû me forcer pour en trouver, tant ceux-ci ne sont pas faciles à trouver ! Heu…. J’ai trouvé l’aventure peut-être un peu courte (livre non-linéaire oblige), le combat de fin un peu trop facile, et une dernière partie manquant de souffle. Sinon pour le reste, je ne vois rien de mauvais !!
En résumé, un livre remarquable pour Hand qui nous livre là son premier écrit. Il a vraiment frappé un grand coup avec sa Vengeance des Démons (à noter que tout petit, je croyais que ce livre était la suite du livre « Les Démons des Profondeurs ». C’est le mot « démon » qui me faisait penser cela) le hissant dès la première fois dans la cours des grands auteurs de livres dont vous êtes le héros. L’ambiance et sa façon de décrire les lieux ne peuvent que ravir les fans de livres dont vous êtes le héros. Les diverses capacités rajoutent du piment à l’aventure, qui reste, même sans ça, très attrayante entre ses magnifiques illustrations est ses plusieurs passages intéressants et mémorables. Bref, on en redemande ! En plus de ça, il a su équilibrer parfaitement la difficulté du livre.

Intérêt : 93%
Difficulté : 73%
Sombrecoeur

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net