Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

La Légende des Guerriers Fantômes


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir) cliquez sur l'image pour l'agrandir            
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
           
               

- Merci à Meneldur pour le scan de la couverture de la deuxième édition.


   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 44
Stephen Hand
Legend of the Shadow Warriors
Alexis Galmot
Terry Oakes
Martin McKenna
1991
1991
septembre 1991
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
644
2-07-056638-2
(première édition)
400

 


Résumé

A Gallantaria, après la guerre des Quatre Royaumes, partout on fête l'avènement du nouveau souverain. partout... sauf à Karnstein : cinq créatures crépusculaires, sorties d'un conte, pour enfants, ont fait irruption dans ce village reculé. Elles écument la campagne, traquent les paysans. En ce temps de paix, vous cherchiez l'aventure. Elle n'a pas tardé à se presenter : les habitants de Karnstein louent vos services. Votre mission ? Percer le mystère des Guerriers Fantômes. Ce que vous allez découvrir va bouleverser la vie des habitants de l'Ancien Monde, à commencer par... la vôtre.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Critiques

Ce livre est selon moi un des meilleurs de la série défis fantastiques, et cela pour plusieurs raisons :
Tout d'abord l'histoire est captivante et vous tiendra en haleine contrairement à certains autres livres de la série (dont je ne citerai pas les noms) où on baille pendant toute l'aventure.
Ensuite l'auteur a un très bon style et invente quelques nouvelles règles (les armures par exemple) qui sont tout à fait correcte.
L'aventure n'est ni trop facile excessivement dure tout en restant un bon challenge.
Mais la vrai trouvaille est, comme le titre l'indique, les Guerriers Fantômes. Au nombre de cinq, ces malfaisants spectres vont vous donner du fil à retordre ! Chacun d'entre-eux possède des armes différentes (épées, poignard, masse d'armes, poison ou arts martiaux) et peut être rencontrer dans les endroits les plus inoffensifs. Vous jetez chaque fois un dé pour savoir lequel vous devez combattre ce qui fait que chaque nouvelle aventure est différente. Et prenez garde ! Si vous ne trouvez pas un moyen de les éliminer auparavant, vous devrez les combattre tous les cinq avant le combat final qui vous oppose à la mort en personne ! Oui, rien que ça ! La fin est plutôt originale mais pas extraordinaire.
Ce livre reste un excellent Défis Fantastiques qui se doit de figurer dans votre collection personnelle. Simplement dommage que l'auteur est publié si peu de livre dans la collection.
Intérêt : 8/10
Difficulté : 6/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Dans ce livre, vous incarnez un héros fort, juste, courageux... bref, le genre de héros que l'on voit à chaque fois ou presque dans les livres dont vous êtes le héros.
L'histoire se déroule sur le Vieux Monde, le continent où se déroule la série Sorcelleries ! mais aussi le Vampire du Château Noir et sa suite la Revanche du Vampire. Plus précisément l'action se déroule à Gallantaria. Dès le début on se rend compte que le background est assez recherché : on n'est pas jeté dans l'aventure sans rien connaître sur ce qu'il se passe au dehors (remarque quand il s'agit de tuer un vilain sorcier pas bô dans un dédale dans une montagne qui veut détruire le monde il n'y a pas beaucoup de choses à fouiller). On est renseignés sur l'Histoire des débuts de Gallantaria et des autres royaume puis ce qui a déclenché la Guerre des Quatres Royaumes et on en arrive juste avant l'épopée Sorcellerie ! C'est moins fouillé que pour la Créature venue du Chaos mais ça reste très enrichissant.
Au début de l'aventure, on revient de la guerre en héros et on se repose à Champs Royaux, la capitale (qui est également appelé dans le même livre Royal Lendel et dans l'Arpenteur de la Lune Lendel la Royale). On recherche donc une aventure pour se passer le temps (puisqu'on s'ennuie en présence de gens normaux, un grand classique) et on va dans une taverne mal fâmée pour chercher quelque chose à faire. Là, un homme vient vous voir et implore votre aide en disant que son village est attaqué par des guerriers fantômes. D'abord, réticent, vous finissez par accepter contre 200 pièces d'or.
A partir de là, le scénario devient moins classique et on peut bientôt se rendre compte qu'on lit là l'un des meilleurs Défis Fantastiques. Après une confrontation désastreuse avec les guerriers fantômes dans lequel les villageois qui sont venus vous voir se font massacrer, vous jurez de vaincre ces guerrier fantômes (vous croyiez auparavant que lesdits guerriers fantômes n'étaient que des brigands déguisés ) Vous vous apercevez vite que la tâche sera très dure et que le sort du monde est en jeu. Vous devrez retrouver un monstre dénommé Voïvod et le détruire avant qu'il ne lève une armée de morts vivants. Voïvod est un monstre qui a été neutralisé il y a très longtemps par les anciennes divinités (elles n'ont pas pu en venir à bout) et qui réapparaît.
Le voyage jusqu'au village est bien écrit : vous pouvez visiter des lieux variés et bien agencés entre eux (un village avec des Mandragores, avant de s'embarquer dans un cirque avec des mandragores ; tout s'explique). L'autre grand avantage est que vous pouvez emprunter plusieurs chemins pour arriver au village. Après votre voyage, qui n'est pas dicté comme chez Livingstone, vous arrivez enfin au village détruit. Là, vous devrez avoir fait votre aventure dans un temps minimal, sous peine de perdre (bien que vos choix n'aient à aucun moment été dictés). Vous devrez résoudre un message codé grâce à un livre trouvé en chemin pour pouvoir affronter Voïvod
Le combat final est très intéressant et original : tout d'abord, vous devez combattre et tuer les guerriers fantômes (ceux que vous n'aurez pas tués d'une manière particulière) et le combat s'annonce d'autant plus palpitant que chaque guerrier fantôme a une caractéristique particulière (lancer des shurikens, combattre avec deux épées...) qui rendent le combat encore plus palpitant. Après ce combat sanglant, vous devrez combattre Voïvod et il faut saluer ici une grande originalité de la part de l'auteur: si vous tuez Voïvod normalement, vous avez perdu puisque Voïvod est la mort et on ne peux pas tuer la mort. Vous devrez donc le ramener à sa forme humaine avec la Lance d'Airain. Ce passage est assez inédit dans les Livres-jeux pour qu'on le note.
En résumé, ce livre fait partie des meilleurs défis fantastiques. L'aventure est prenante et non dictée et alors qu'on pourrait trouver le scénario très peu original (il s'agit de sauver le monde) on se rend compte à la fin que l'auteur n'est pas resté dans l'ultra classique avec la confrontation finale. Un très bon livre en résumé.

Avantages :
- le combat final est original
- liberté concernant les choix: on peut relire le livre plusieurs fois
- les illustrations qui font pour moi partie intégrante du livre et qui contribuent à son intérêt.

Inconvénients :
- le passage de la recherche du livre des nombres est peu développé. On est dans un dédale souterrain. On n'a pas l'impression de faire une découverte déterminante.
Intérêt : 9/10
Difficulté : 6/10
Karam Gruul

--------------------------------------------------

Pour mon plus grand contentement, Stephen Hand est de retour, accompagné par Martin McKenna pour les illustrations. Ces deux là font la paire, et nous avons un duo gagnant. Ils avaient déjà brillé lors de « La Vengeance des Démons », et cette fois-ci, ils récidivent. Certes, peut-être avec un petit peu moins de brio, mais ils nous gratifient à nouveau d'un très très bon tome. Nous sommes toujours à Gallantaria, mais cette fois-ci, nous n'avons plus affaire à des Démons (Hormis peut-être le boss de fin) mais à des Guerriers Fantômes et autres monstres du genre Citrave. L'histoire peut paraître bancale au début (aider des paysans à terrasser un ennemi qui les maltraite) mais au final, votre mission sera bien plus importante. J'ai parlé des Guerriers Fantômes et des Citraves, et là, ce sont deux excellentes trouvailles que ces deux types de créatures. Concernant les Guerriers Fantômes, il y en a cinq en tout, chacun possédant sa propre façon de se battre. Ils vous poursuivront tout au long de votre aventure, et vous devrez en affronter un de temps à autre. Bien évidemment, si vous ne connaissez pas la technique, il est impossible de les tuer définitivement, il vous faudra attendre la fin de la mission pour le faire. Ceci étant dit, je vais vous parler de l'ambiance générale du livre. Celle-ci est très bonne et ce, tout au long du livre, il n'y a même pas un relâchement en fin de partie, ce qui est plutôt rare. L'histoire est plutôt bonne, et est ponctuée par plusieurs passages intéressants, comme, par exemple, avec le geôlier, l'orque assassin, l'orque ivre, dans la taverne, l'archéologue et le squelette, le souterrain des Elfes, l'altercation avec David Gousset et un bandit des grands chemins, les rencontres avec le Monstre de Kauderwelsch et l'ermite (passage assez prenant), etc.… En plus desdits passages précédemment cités, il y a également d'autres très bonnes idées, notamment le cercle de Dolmens, sanctuaire des Dieux. Dieux qui nous remettent la lance divine dont seul son pouvoir est capable de tuer le Méchant Voivoïd. Mais la meilleure trouvaille réside dans la rencontre avec les Mandragores déguisées en clown. Immédiatement, j'ai pensé au livre "ça", allez savoir pourquoi ! Je dois dire que ce passage est assez sombre. Et si vous n'optez pour les clowns, vous devrez voyagez avec des Orques. Quel que soit le transport que vous choisirez, chacun renferme des dangers bien précis. Ah oui, il ne faut pas que j'oublie de citer un moment mémorable, comme j'aime les appeler. C'est l'instant où l'on croise les Citraves pour la première fois. Les imaginer sortir d'un marais, lentement, telles des ombres démoniaques, comme sur la sublime couverture du livre, est à faire froid dans le dos. Comme à l'accoutumée chez Stephen Hand, il nous offre un récit bien mené et surtout, très bien écrit, avec de longs paragraphes descriptifs. La narration est également très bonne, les paragraphes s'enchaînant très bien. Il y a aussi quelques personnages intéressants à rencontrer, je pense à l'ermite, David Gousset et l'Archéologue parmi d'autres. Après tant d'éloges au sujet du livre, je vais passer aux points négatifs. Dans un premier temps, je dirai que l'aventure est quand même un peu trop courte, grande non-linéarité oblige. C'est dommage, car à cause de ça, on loupe beaucoup de passages attrayants comme cités ci-dessus, et on reste un peu sur notre faim. Au niveau des combats, il n'y en a pas tellement, c'est plus axé sur l'histoire en elle-même et ses rencontres. Mais ça, tout dépend des lecteurs. Soit c'est un point positif pour les lecteurs préférant l'histoire, soit c'est un point négatif pour les amateurs de combat. La difficulté réside surtout sur le bon chemin à prendre et sur la découverte des objets nécessaires à la réussite de la mission (dont le texte codé qui nous sera essentiel pour trouver l'endroit où se cache Voivoïd) En parlant de ce dernier, je trouve dommage qu'il ne soit pas plus développé. Certes, en général, les boss de fin ne sont jamais très élaborés, mais il y a quand même des exceptions, comme Mortis dans « Le Repaire des Morts-Vivants » (bon, il a quand même une particularité lorsqu'on le combat. A vous de découvrir ce que c'est). Dernier point noir, l'endroit où se terre Voivoïd n'est vraiment pas évident à trouver, c'est surtout dû au hasard, d'autant plus que nous avons le droit à un essai, voire deux au grand maximum.
En résumé, Stephen Hand est (déjà) de retour pour un autre excellent opus, toujours en compagnie de Martin McKenna qui fournit toujours autant de détails dans ses illustrations. L'histoire est vraiment très bonne (bien qu'un peu courte) et mettre en scène la légende des Guerriers Fantômes est vraiment une excellente idée. Beaucoup de passages intéressants viendront pimenter l'aventure, avec même une scène mémorable. Les personnages non joueurs  sont charmants, et l'ambiance est très bien rendue. Seuls regrets, une histoire bien trop courte et une fin un peu bâclée, de même que le boss manquant de personnalité. Il apparaît presque comme un cheveu sur la soupe.

Intérêt
: 90%
Difficulté : 84%
Sombrecoeur

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net