Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Sépulcre des Ombres


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir)              
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
             
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 53
Jonathan Green
Spellbreaker
Noël Chassériau
Alan Langford
Alan Langford
1992
1994
septembre 1994
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
740
2-07-058613-8
(première édition)
400

 


Résumé

Le jour où le Grimoire Noir est dérobé par Nazek le Sorcier, une terreur sans nom s'empare du royaume d'Ocriculum. Depuis des siècles, les moines de l'abbaye de Rassin veillaient sur cet ouvrage très ancien qui renferme la clé du légendaire Sépulcre des Ombres. Si jamais le cercueil vient à être ouvert, la Bête Infernale sera libérée et mettra l'Ancien Monde à feu et à sang. Vous seul, un guerrier toujours en quête d'aventures périlleuses, êtes capable de récupérer le Grimoire. Mais il vous faut faire vite, car la nuit où la Lune de Shekka se lèvera, plus rien n'empêchera le Démon d'accomplir sa terrible vengeance.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Critiques

Ce défis fantastique est un kill-the-sorcerer classique mais assez difficile du fait des nombreux objets et informations obligatoires dont on a besoin. Il a pour particularité de faire intervenir la foi qui a un rôle important dans cette aventure : en effet, le combat final reposera sur un test de votre foi qui est immanquable si vous faites la totalité des bonnes actions et que vous procuriez toutes les reliques permettant de faire fructifier ce total. Le passage de l’énigme de Cynric, le mendiant fou, est sans doute avec le combat final, le meilleur passage du livre. Le premier LDVELH de Jonathan Green est dans l’ensemble d’assez bonne facture : agréable à lire et possédant une bonne trame même s’il demande pas mal de tests obligatoires à réussir.

Intérêt
 :  8/10
Difficulté : 7/10
Jfd

--------------------------------------------------

Dans la plus pure tradition de Jackson-Livingstone, Jonathan Green commet le Sépulcre des Ombres... Vous qui entrez ici abandonnez toute espérance.
L'histoire est proche du Kill the sorcerer, sauf qu'ici il s'agit d'envoyer ad patres un très gros (et très fort) démon en plus d'un vilain sorcier.
Petite touche d'originalité, on rencontre le sorcier en question dès le début du livre, et c'est de la faute du courageux aventurier que le joueur incarne si l'apocalypse est sur le point d'être déchaînée : le scénario est donc l'histoire d'une tentative de rachat.
Et ce ne sera pas facile, car ce livre est un one-true-path qui cumule les exigences du genre : choisir la bonne rue au bon moment, se laisser capturer alors que d'autres choix sont possibles, aider telle personne, faire telle action, acheter telle potion... pire que tout : obtenir le bon chiffre au dé, sans que les caractéristiques (Habileté ; Endurance ; Chance ; Foi) interviennent. De même, si les combats ne sont pas très nombreux, il faudra faire face à une série de créatures d'Habileté 10-12 qui ne seront vulnérables qu'à la seule arme magique du jeu (à noter : le livre précise bien que le bonus +1 Habileté intervient sur le total de départ), arme qui nécessitera plusieurs parties pour découvrir. J'ajoute encore le labyrinthe du bourbier dans lequel le HASARD détermine en partie le parcours du joueur !
A présent, jetons un oeil à la feuille d'aventure : dans la case équipement, on retrouve un tas d'objets dont certains ne servent à rien, un total de chance qui a beaucoup souffert (je conseille 11-12 d'entrée), un total de foi qui augmente sans cesse parce qu'il ne sert à rien : c'est juste un moyen pour l'auteur d'infliger des morts injustes si le taux est trop faible.
Vous l'aurez compris, ce Livre Dont Vous Êtes Le Héros n'est pas un de mes préférés, bien qu'il affirme la formule classique qui a lancé le genre, mais il n'a pour moi ni le charme d'un Ian Livingstone (dans le Sépulcre des Ombres, les personnages non joueurs sont froids, le background est faible... Jonathan Green n'ajoute rien au monde de Titan), ni l'originalité d' un Steve Jackson. Le fond religieux est ainsi faiblement exploité (notamment au Vampire du Château Noir) : quelques sorcières et démons classiques, une séquence originale avec des fanatiques (les Sectateurs de la douleur, tout un programme sado-maso), et un petit pèlerinage.
Pour conclure, je dirai que la séquence de l'affrontement final est digne de La crypte du Sorcier, et surtout....n'allez pas à Aryll.

Intérêt : 60 % (trop classique, mais annonce Les Chevaliers Du Destin)
Difficulté : 90 % (monstres forts, one-true-path, affrontement final impitoyable)
Plume.pipo


Voir les erreurs
Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net