Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Dragon de la Nuit


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir              
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
             
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 58
Keith Martin
Night Dragon
Nicolas Grenier
Tony Hough
Tony Hough
1993
1997
mai 1997
(deuxième édition  sans le logo Fighting Fantasy)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
778
2-07-059227-8
400

 


Résumé

Une menace indicible est à l'œuvre dans les confins septentrionaux des sauvages Marches des dragons. La menace d'une maléfique créature issue du fond des âges, plus ancienne que le temps, le Dragon de la Nuit ! Le pouvoir magique de cet être de cauchemar ne cesse de croître,jusqu'au jour où il surgira de sa tanière pour s'abattre sur le monde et ravager Allansia toute entière. Le légendaire Conclave des dragons lui-même a dû avouer son impuissance car seul un héros humain peut espérer vaincre cet incommensurable ennemi. Un héros d'exception qui pourrait bien vous ressembler... si du moins vous osez relever le défi du dragon de la Nuit !

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Alors, bonne chance…

 

Informations

Dans la série anglaise, ce livre est en réalité le numéro 52.


 

Critiques

« Qu'est-ce qui se passe en Allansie ? Un méchant nécromancien veut encore conquérir le continent ?
- Euh, non, pas comme les 37 dernières fois.
- Une nécromancienne alors ?
- Non non, non plus. C'est euh...un Dragon. »
Eh oui, le Dragon de la Nuit ne va pas tarder à se tirer de son sommeil millénaire, et les bestiaux aussi puissants ont tendance à avoir un réveil méchamment musclé. C'est donc à vous qu'on va demander de l'arrêter, et pour ce faire, il vous faudra réunir trois artefacts anciens cachés dans les Marches des Dragons, non loin de votre ennemi : une Épée, une Armure et un Bouclier.
Le Dragon de la Nuit a beau avoir été le dernier Défis Fantastiques paru en France, c'est quasiment par lui que j'ai découvert les Défis Fantastiques, et je lui porte donc une affection toute particulière. Mais, en essayant d'être objectif, on peut au moins lui trouver les qualités suivantes :
- l'aventure est très longue et nous fait visiter des lieux variés. On commence notamment l'aventure dans le fameux port de Sable-Noir, clin d'œil sympathique ;
- le style, s'il n'a rien d'exceptionnel, est tout de même très agréable ;
- la linéarité est assez faible : on peut aller chercher les trois artefacts dans l'ordre qui nous sied, et on peut encore visiter deux autres villes (Ismater et Carnex) à peu près quand on le veut ;
- les totaux additionnels (Honneur, Fuite du Temps et Oeil de la Nuit) sont originaux et bien gérés : ni trop présents, ni trop absents.
Bien sûr, le livre a aussi son lot de défauts :
- la technique des codes « convertissez ce nom en chiffres, additionnez-les et rendez-vous au paragraphe obtenu », qui, si elle permet d'éviter assez efficacement la triche, est assez lourde ;
- le scénario reste assez classique (réunissez les objets et allez au point X pour tuer le boss), mais il est heureusement sauvé par nombre de situations originales, dont notamment le Temps du Rêve, une espèce de monde parallèle onirique assez psychédélique qui ne plaira peut-être pas à tout le monde ;
- les combats sont rapidement infernaux pour les petites Habiletés. Si vous tirez un 1 pour calculer vos statistiques, un seul conseil : relancez le dé.
Un très bon opus de Keith Martin, qui conclut de façon plus qu'honorable la série Défis Fantastiques (même si ce n'est pas le cas dans la VO).

Intérêt : 85%
Difficulté : 75%
Meneldur

--------------------------------------------------

Hop, j'en profite pour placer ma critique.
Ah le Dragon de la Nuit ! Il s’agit de l’un des livres que je voulais lire depuis longtemps. Maintenant que c’est fait, voici ma critique :
Premièrement, la feuille d’aventure est un peu plus fournie que celle de la majorité des Défis Fantastiques. Trois nouvelles caractéristiques entrent en effet en action : l’Honneur (déjà vu dans le vampire du château noir du même auteur), l’œil de la Nuit et la Fuite du Temps. Si les deux premières ne servent finalement pas à grand-chose, le dernier en revanche s’avère assez important (Il fait toutefois furieusement pensé aux points de Sang de la revanche du Vampire, toujours de Martin). Mais j’en parlerais plus loin, attaquons maintenant la critique.
L’introduction est excellente, se déroulant dans le fameux Port de Sable-Noir ce qui est une idée sympathique. On y apprend tout ce qu’il y a savoir sur le fameux Dragon et sur notre mission.
L’aventure est remarquablement bien dosée niveau longueur : ni trop courte ni trop longue, comme l’était la Revanche du Vampire. On bouge d’ailleurs autant que dans ce dernier : des villes, des montagnes, des forêts…bref, on est loin de s’ennuyer durant notre périple. Le but de ce fameux périple est d‘ailleurs très simple : réunir les trois artefacts nécessaires à la destruction du dragon de la Nuit, se rendre dans l’antre de ce dernier et le tuer. Le scénario est donc très basique mais est sauvé par plusieurs choses : tout d’abord, on peut aller chercher les trois artefacts dans l’ordre qu’on veut, ce qui est fort appréciable. De plus, on peut encore visiter deux villes après (ou pendant), toujours dans l’ordre qu’on souhaite. C’est assez rare pour être souligné. Ensuite, la Fuite du Temps est un ajout très intéressant : plus on traîne en chemin et plus le boss final est fort quand on arrive dans son antre. (Ce concept a déjà été vu dans la revanche du Vampire, comme je l’ai déjà dit plus haut). Enfin, le style de Martin est comme toujours savoureux, assez différent de la monotonie de certains autres auteurs. Quelques situations originales viennent compléter ce tableau élogieux (le temps du rêve, le combat final).
Et les points faibles me direz-vous ? Je n’en vois que deux principaux: le scénario, même s’il est habilement traité n’a pas le mérite de l’originalité : cela se résume quand même à tuer le grand méchant dans son antre. Ensuite, les combats sont très difficiles pour les Habiletés faibles. Comme l’a dit Meneldur, si vous tirez 1, mieux vaut relancer le dé.
En conclusion, un excellent livre de Keith Martin. Même si ce n’est pas le meilleur le tous, il mérite amplement une place dans votre bibliothèque.

Intérêt : 85%
Difficulté : 71%
Aragorn

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net