Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Frankenstein le Maudit


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir)              
première édition avec le logo Epouvante!              
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Epouvante! n° 2
James Herbert Brennan
The Curse of Frankenstein
Henri Robillot
Tim Sell
Tim Sell
1986
1987
mai 1987
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
402
2-07-033402-3 (1ère édition)
279

 


Résumé

Le monstre du baron Viktor Frankenstein - une hideuse créature fabriquée à partir de cadavres humains - s'est échappé du souterrain où son maître le retenait prisonnier. Il erre à présent dans les vastes déserts de l'Arctique qu'il a réussi à atteindre en s'embarquant sur un navire. Une lutte sans merci s'engage alors entre le monstre épris de liberté et le savant fou qui s'est promis de rattraper et d'abattre l'être terrifiant qu'il a crée.
Dans cette aventure infernale, VOUS pouvez choisir le personnage que vous voulez incarner : le monstre ou son maître. Dans l'un et l'autre cas, sachez que la mort vous guette...

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Alors, bonne chance…

 

Critiques

Avant propos:
J'entame enfin la seconde et dernière critique de cette mini-série. Je n'ai pas besoin de faire un avant propos sur les règles, car je l'ai déjà fait lorsque j'ai rédigé la critique du Château du Dracula. Néanmoins, il faut juste que je précise que, au lieu d'avoir quarante lieux qui nous sont décrits au début du livre, il n'y en a "que" 34, ce qui est déjà pas mal. Toutefois, on peut s'apercevoir dès le début que ce livre-ci sera moins bien que son prédécesseur, car il n'y a pas de règle en plus (comme les passages secrets) et le prologue est nettement moins intéressant. Bien, cessons de bavarder, et venons-en au fait.

Baron Viktor Frankenstein:
Des deux aventures, celle-ci est la meilleure, mais pas de beaucoup. Notre but est d'attraper notre monstre que nous avons crée pour le mettre hors d'état de nuire, chose que nous ne pourrons même pas faire à la fin. Ensuite, le début, bien que l'ambiance de l'arctique soit bien présente et bien décrite, n'est qu'une succession de chemin à choisir, dont les paragraphes ne dépassent pas quatre lignes, et c'est bien dommage, car Brennan n'est jamais aussi fort que lorsqu'il écrit. Les combats, qui sont relativement nombreux, peuvent être aussi faciles que durs, mais grâce aux quelques soins que nous possédons au départ et grâce au traitement naturel, vos points de vie perdus retrouveront régulièrement leur total de départ, surtout que, après chaque paragraphe, vous pouvez augmenter de trois vos points de vie actuel. Sinon, les morts sur lancers de dés sont plutôt rares, et la difficulté du livre lui-même n'est pas ce qu'on pourrait appeler un challenge. Cependant, il vous faudra trouver une clé se trouvant dans une caverne, mais celle-ci comporte de nombreux passages qui vous feront galérer pendant un certains temps. Et tant que vous ne trouvez pas cette clé, n'espérez pas aller plus loin ! Par contre, l'intérêt augmente vers la fin du livre, lorsque le Baron arrive dans la ville légendaire de Xhantine. C'est assez bien foutu, je dois admettre. C'est l'un des seuls passages du livre qui en vaut la peine, avec peut-être celui où l'on peut visiter un navire abandonné. Du côté des pouvoirs PSI de ce cher Baron, on retrouve une capacité qui augmente les points de dégâts infligés, une autre capacité de protection (déduction des dégâts infligés par l'ennemi) et une dernière capacité qui peut être tout aussi utile que dangereuse. Le Baron peut créer une fiole qui agira d'une manière ou d'une autre qui dépendra d'un lancer d'un dé. L'humour de Brennan est quasi absent dans cette aventure, et c'est tant mieux, l'humour n'a pas sa place dans une série appelée "Épouvante"

Intérêt : 60%
Difficulté : 65%

Le Monstre
Rien de particulier dans cette aventure qui diffère de celle du Baron. Le début est également une succession de chemin à prendre, dont les paragraphes sont trop courts, alors que l'auteur aurait pu rajouter quelques lignes de descriptions. Les combats sont toujours bien présents, et même si certains peuvent donner du fil à retordre, le Monstre possède une panoplie de soins à sa disposition, donc de ce côté-là, pas de soucis. Et comme pour le Baron, le Monstre devra visiter les fameuses grottes pour y dénicher trois pièces octogonales qui permettront l'ouverture d'une porte menant à la "liberté". Ces pièces sont dispersées un peu partout dans les grottes, et il est possible qu'il vous faudra quelques temps pour toutes les dénicher. Pour ce qui est des passages intéressants, la visite du village des esquimaux est pas mal, mais sinon, c'est assez le néant. Et le combat contre le Baron aurait pu être un peu plus corsé. Bon, Viktor Frankenstein ne reste quand même qu'un homme, il ne peut pas avoir de superpouvoirs (quoiqu'il ne possède même pas ses facultés psi qu'il a en général lorsque nous jouons avec lui). Les compétences du monstre ressemblent un peu à ce qui a déjà été vu : dégâts en plus à infliger à l'ennemi, protection contre les blessures, et quelque chose de plus originale, il peut s'attirer la sympathique de quelque créature. Cette dernière compétence agit comme s'il avait gagné le combat.

Intérêt : 55%
Difficulté : 65%

Conclusion:
Un livre vraiment inférieur au premier tome, et il ne vous gardera vraiment pas en haleine. La seule chose d'intéressante dans cette aventure, est son atmosphère de l'arctique, ma foi plutôt bien rendue. Mais sinon, il n'y a vraiment rien de particulier qui vient pimenter ce livre. Bref, un livre à lire une fois mais à oublier après.

Intérêt final : 57,5%
Difficulté : 65%
Sombrecoeur

--------------------------------------------------

Je n'ai du lire qu'une fois ou deux Frankenstein le maudit donc mon avis n'est peut être pas très objectif.  Déjà, les règles de la série Epouvante sont nulles. Elles ne sont pas terribles dans la Quête du Graal, mais là c'est carrément foireux. De plus, le fait de présenter tous les lieux au début ne m'a jamais emballé. Rajoutons que les différents pouvoirs du savant et du monstre ne servent guère au cours du livre et déséquilibrent affreusement les combats. Combats pas très nombreux, heureusement.
Disons-le d'entrée, j'ai toujours trouvé ce livre d'une platitude remarquable. Dans la même veine que le mercenaire de l'espace ou du chasseur des étoiles, c'est à dire : on se fait chier. La banquise est à mourir d'ennui et Brennan n'arrange en rien la situation avec ses : "Voulez-vous aller à l'est ou à l'ouest ? Ouest ? Vous êtes mort, désolé." Aucune originalité dans le traitement de l'aventure et aucun moment marquant. Les lieux visités n'ont rien de folichon et aucun personnages rencontrés ne retient notre attention. Les deux aventures sont assez différentes mais aucune ne vole bien haut. Il s'agit juste de retrouver l'autre et le scénario ne progressera pas plus que ça. Un peu dommage, quand on lit le roman de Shelley, c'est quand même plus vif. Seuls quelques traits d'humour parviennent à sauver le livre du naufrage le plus total. Brennan abandonne le semblant d'ambiance horrifique que l'on trouvait dans Dracula et revient à son univers. Mais là encore il est très loin de son meilleur niveau.
En bref, LE gros raté de Brennan. Le thème de départ était intéressant mais le résumé reste le moment le plus intéressant de l'aventure. Passez votre chemin !

Intérêt : 41%
Difficulté : 59%
Aragorn


Voir la carte

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net