Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

La Métropole de la Peur


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir          
première édition avec le logo
Loup Solitaire
deuxième édition sans le logo
Loup Solitaire
troisième édition          
               

- Merci à Meneldur pour le scan de la couverture de la deuxième édition.
- Merci à
Jeveutout pour le scan de la couverture de la troisième édition.


   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :


Edition Française :

Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :


Nombre de paragraphes :
Loup Solitaire n° 9
Joe Dever
The Cauldron of Fear
Pascale Hervieux
Pierre-Marie Valat
Brian Williams
1987
1987
novembre 1987
(première édition avec le logo Loup Solitaire)
juin 1997 (deuxième édition sans le logo Loup Solitaire)
mai 2006 (troisième édition)
Un Livre Dont vous êtes le héros
Editions Gallimard (Folio Junior)
472
2-07-033472-4
(première édition)
2-07-051266-5 (deuxième édition)
2-07-057499-7 (troisième édition)
350

 


Résumé

Vous êtes Loup Solitaire, seul et dernier Maître Kaï du Sommerlund. Vous avez pour mission de retrouver la Pierre de la Sagesse de Tahou, enfouie depuis des siècles au coeur d'une métropole souterraine dont l'accès risque d'ëtre difficile - pour ne pas dire impossible. En effet, vos ennemis jurés, les Seigneurs des Ténèbres, redoublent d'efforts pour contrarier vos plans et menacent d'envahir la ville où se trouve précisément l'objet de votre quête. Il vous faudra donc les prendre de vitesse et rivaliser d'adresse et de ruse pour pouvoir pénétrer dans l'antique cité avant que les légions ennemies ne déclenchent l'offensive.

Vous seul prendrez les décisions utiles au succès de votre mission, et, pour mener les combats, vous n'aurez besoin que de la Table de Hasard figurant dans cet ouvrage.

 

Critiques

La Métropole de la peur, neuvième livre de la série loup solitaire qui commence gentiment à prendre de l'ampleur. Avec ce titre à dormir debout et avec une couverture où est dessiné un monstre pas forcément joli, je m'attendais pas vraiment à grand chose, donc c'est avec une petite motivation que j'ai commencé l'aventure... et ce fut une bien belle surprise ! Déjà de commencer l'aventure en compagnie de Banedon fut une fort bonne idée. Ensuite, notre chevauché jusqu'à la ville de Tahou fut très agréable et on avait vraiment l'impression d'évolué dans des paysages dévastés et dans une ville en pleine guerre. Ville dans laquelle j'ai fais un petit tour dans les prisons après avoir occis un Mercenaire Ivre. Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce tome c'est qu'il y a aussi un peu de politique, on a plus l'impression d'évoluer dans une ville avec leur sénat et autres hommes politiques (voir paragraphe 300) cela a donné un peu plus de profondeur dans l'esprit des loups solitaires.
Ensuite, le petit détour dans la Métropole fut brève mais très intéressantes, notamment avec l'attaque surprise des Goules et ses drôles de reptiles à deux pattes. Mais là où j'ai été le plus surpris, c'est qu'après avoir trouvé la pierre de la Sagesse, au lieu que l'histoire se termine, on est transporté à nouveau dans la ville de Tahou mais cette fois-ci, en flammes. Et là, on peut encore aidé les soldats à batte les ennemis et c'est reparti pour quelques combats et quelques paragraphes en plus ! Donc, une bonne durée de vie (pour un loup solitaire) mais qui reste à mon goût bien trop court. Les lieux sont supers, il y a de l'action et des moments forts.
Bref, une surprise dans la quête du Magnakaï.
Par contre, le point négatif est le combat final contre le Zakhan, impossible ce qui a entraîné une tricherie de ma part. La première fois depuis que j'ai commencé la série Loup Solitaire. Dommage.

Intérêt : 8/10
Difficulté : 7/10
Sombrecoeur

--------------------------------------------------

Tout comme Sombrecoeur, je ne m’attendais guère à des miracles en lisant pour la première fois ce tome. Et bien je fus aussi surpris que lui par ce bouquin. Et quelle bonne surprise ! Contrairement à deux prédécesseurs assez moyens, ce neuvième tome de la série est tout bonnement excellent. Commençons donc par les nombreux points positifs : déjà, on commence l’aventure aux côtés de Banedon et on reste avec lui jusqu’à l’arrivée à Tahou. Cette première partie sans être exceptionnelle réussit à accrocher le joueur par la traversée de contrées ravagées par la guerre. Contrairement au tome 6, on ressent bien la présence menaçante de l’armée des Maîtres des Ténèbres. Une fois arrivée à Tahou, on contacte le gouverneur de la ville pour descendre dans le gouffre où est enfouie la pierre de la Sagesse.
Un passage intéressant où l’on peut aussi pénétrer en cachette dans la cité souterraine si on a été malchanceux à certains lancers de dés. L’exploration de cette dernière est finalement un passage assez court contrairement à ce que le titre nous laissait présager. On n’explore que quelques rues de la fameuse « métropole de la peur » avant de découvrir notre objectif ! Néanmoins on ne s’ennuie pas, loin de là, car de nombreux monstres hantent la ville morte. Mais comme j’avais imaginé ce passage plus long, j’ai été un peu déçu quand même. Le passage de la découverte de la pierre de la sagesse est très bon, bien mis en valeur. Mais il réserve surtout une surprise ; en effet, le livre se poursuit au-delà. Dever décide de nous renvoyer devant les remparts de Tahou, attaquée par les Maîtres des Ténèbres. Et il s’agit là d’un des meilleurs passages du livre : la bataille est intense et on doit combattre de nombreux ennemis. Et le combat final est vraiment génial car on affronte devant la porte brisée de al cité le Zakhan Zimah de Vassagonie ! (Celui du tome 5, rappelez vous). Le combat est super du point de vue histoire mais très décevant du point de vue pratique. En effet, il est quasiment impossible, notre adversaire possédant pas moins de 44 points d’Habileté ! Seul la possession du poignard de Vashna et un lancer de dé favorable peut nous permettrez d’esquiver l’affrontement ! En conclusion, un excellent livre du point de vue histoire, ambiance, durée de vie avec de bons moments et un paragraphe final magnifique au cours duquel nous assistons à la déroute des armées noires. Un des meilleurs livres de ce second cycle.

Intérêt :
 79 %
Difficulté :
70 % (principalement à cause du combat final)
par Aragorn


Voir les erreurs
Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net