Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Voyage de la Pierre de Lune


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir image à venir            
première édition avec le logo
Loup Solitaire
deuxième édition sans le logo
Loup Solitaire
           
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :
Edition Française :

Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Loup Solitaire n° 21
Joe Dever
Voyage of the Moonstone
Mona de Pracontal
Donald Grant
Brian Williams
1994
1995
mai 1995
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
763
2-07-058767-3
350

 


Résumé

La Pierre de Lune n'est plus entre les griffes de Naar, le Dieu Sombre ! Loup Solitaire est revenu de l'univers parallèle des Ténèbres avec ce joyau légendaire qui renferme tous les pouvoirs des Shiantis. Mais le plus difficile reste à faire : restituer la Pierre de Lune à ses créateurs; exilés aux confins du Magnamund Méridional. Et c'est vous, guerrier d'élite du Sommerlund, que Loup Solitaire a choisi pour accomplir cette mission. Fort des armes spéciales et des talents d'un Grand Maître du Second Ordre Kaï, vous vous mettez en route pour l¨île de Lorn. Mais votre voyage se transforme rapidement en un dangereux périple où la mort vous menace à chaque instant...

Vous seul prendrez les décisions utiles au succès de votre mission, et, pour mener les combats, vous n'aurez besoin que de la Table de Hasard figurant dans cet ouvrage.

 

Critiques

Premier livre des aventures du Second Ordre Kaï. Ici, terminé Loup Solitaire, le Demi-dieu, place à la nouvelle génération des combattants Kaï.
Les règles reprennent celles du troisième cycle de Loup Solitaire, avec les Grandes Disciplines. Celles-ci ont été augmentées avec le rajout de nouvelles disciplines, notamment l'astrologie, la science des éléments et quelque chose en rapport avec les bardes. Est-ce une bonne idée ? Oui, je le pense, cela donne un nouveau souffle aux disciplines… en espérant qu'elles soient utiles.
Pour définir le nom de votre guerrier Kaï, deux colonnes vous sont proposées (A et B) numérotées respectivement de 0 à 9. Lorsque vous avez lancez deux fois les dès (une fois pour chaque colonne) vous relierez les deux mots que vous avez obtenus en jetant les deux. Autant vous pouvez avoir des noms joliment trouvés, genre Faucon Rapide, Lame du Soleil ou Feu de Lune, autant vous pouvez avoir des noms saugrenus, comme Bouclier fidèle ou autre Casque Rampant (là j'invente, mais à peine). Dans des cas comme ça, il vaut mieux inventer son propre nom, d'autant plus que c'est permis.
Sinon, concernant d'autres règles, rien à signaler.
Pour l'aventure, dans la Malédiction de Naar, Loup Solitaire a réussi à ramener du monde démoniaque de Naar, la Pierre de Lune créée par les Shianti, dans le Magnamund. Malgré tout le bonheur que procurait cette ladite pierre, elle influençait l'équilibre entre le bien et le mal (dixit Banedon) ce qui n'était pas forcément bien pour le Magnamund (j'avoue ne pas avoir saisi le pourquoi de cette remarque, enfin bon).
Pour remédier à ça, Loup Solitaire a pris la décision de ramener cette pierre à ses créateurs, mais les agents de Naar étant partout, il ne pouvait pas se lancer tel quel dans une mission pareille. Après un habile subterfuge de la part du Grand Maître Suprême Kai, la pierre s'est retrouvée entre les mains d'un Grand Maître Kai. (lisez le livre pour comprendre, je ne vais quand même pas tout vous dire !).
L'aventure peut commencer… mais pas n'importe quelle aventure ! Celle-ci demeure vraiment palpitante, que ce soit au début sur la mer avec les tempêtes et les pirates, ou sur terre. Et là, chose qui n'était jamais arrivé dans les Loup Solitaire, le Grand Maître Kaï sera accompagné pendant une bonne durée par une jeune et magnifique femme du nom d'Oriah. J'ai beaucoup aimé, tout simplement parce que cela a donné un côté plus humain à l'aventure, et nous suivons avec intérêt la façon dont le Maître Kaï que vous incarnez à défendre cette femme. En outre, d'autres personnes (des rescapés des combats maritimes ayant eu lieu au début de l'histoire) vous accompagneront pendant une bonne partie. Le style est véritablement bien écrit, j'ai été tout de suite pris dans l'ambiance et l'univers du bouquin. Les lieux y sont certainement pour quelque chose : villes portuaires, forêt, plaines, côtes, déserts, jungles, montagnes, etc. Tous les ingrédients sont là. Plusieurs personnages secondaires sont présents, qui apporteront leur lot d'intérêt. Et en ce qui concerne les scènes vécues passionnantes, il y en a toute une panoplie : la bataille navale contre les pirates, menés par une araignée géante. L'enlèvement de la jeune fille, la traque d'un monstre sanguinaire qui décime une population. Il y en a encore d'autres.
Pour parler des illustrations, il y en a très peu, c'est pour ça qu'il faudra compter quelques fois sur votre imagination pour vous transporter dans les lieux du récit. L'aventure est très longue, et jamais vous n'allez vous ennuyer en la lisant. Seul bémol : très très peu d'action. En principe, cela ne pose pas grand problème, mais lorsqu'on sait qu'on évolue dans les alentours de la Vassagonie, dans une jungle et dans une mer infestée de pirates, ont s'attend tout de même à batailler dur ! Sinon, je ne vois aucun autre point faible. Et niveau difficulté, mis à part un combat inévitable (mais qui reste néanmoins faisable) les ennemis que vous rencontrerez ne vous poseront pas de problèmes, à condition que vous preniez comme grande discipline la maîtrise des armes et le foudroiement psychique, et que vos caractéristiques de départ soient relativement bonnes. Sinon, il est vrai que le livre peut représenter un certain challenge.
En résumé, un premier livre très très prometteur, avec un solide scénario, beaucoup de personnages secondaires, dont la plupart seront à vos côtés durant votre mission. Des lieux agréables à visités, répartis sur une longue aventure, ponctuée de scènes excellentes. La difficulté peut varier, tout dépend de vos choix des disciplines et de vos caractéristiques. Si les autres livres de ce cycle sont du même acabit, ce cycle risque bien d'être mon préféré. En tout cas, jusqu'à maintenant, ce livre fait parti de mes favoris de la série Loup Solitaire.

Intérêt : 9/10
Difficulté : 7,5/10
Sombrecoeur

--------------------------------------------------

Bon, là, on passe à autre chose ... et ce n'est finalement pas si différent que ça. On ne joue certes plus Loup Solitaire mais l'un des ses élèves Grand Maître Kaï "les plus prometteurs", ce qui revient presqu'au même : quelques Grandes Disciplines supplémentaires (pas très intéressantes, du moins dans ce tome), et ne comptez pas sur le Glaive de Sommer, propriété exclusive de Loup Solitaire (en revanche, ce dernier a forgé quelques Armes Kaï, certes moins efficaces, mais bien utiles). Pour le reste, c'est pareil. Les caractéristiques des adversaires sont comme d'habitude suffisamment importantes pour donner du fil à retordre au héros (dont vous pouvez choisir le nom, d'ailleurs). Les paysages et les pays (essentiellement la Vasagonie) traversés sont les mêmes qu'avant, même si les moyens de locomotion diffèrent.
Il y a beaucoup de personnages secondaires (3 marins, Oriah (la future promise ?), Fernant, Kol, ... plein on vous dit !), plusnque jamais auparavant je crois. Mais ceux-ci s'intègrent au background et servent l'histoire, donc rien à redire. D'ailleurs, on recroisera certains dans de futurs tomes. Les péripéties s'enchaînent et je sens à chaque fois le manque d'inspiration. De là à dire que ce 4ème cycle est de trop, il n'y a qu'un pas. En même temps, certains tomes plus vieux sont de moindre qualité, alors après tout ...
Il est souvent possible de mourir, du fait d'un tirage à la Table de Hasard trop mauvais. Et certains combats sont inévitables (au moins 4 : l'Araignée Géante, le gladiateur (pfiou !), le rôdeur mortifère, puis sa compagne). Et on n'y gagne pas grand chose, c'est dommage je trouve.
L'itinéraire pour aller à Elzian (capitale du Dessi) est assez linéaire, bien qu'on puisse à plusieurs moments choisir diverses routes (par mer (avec Kol) ou par terre, ou par montgolfière, ou ...). Autre chose aussi qui m'a marqué : cette vie est chère ! Nos Pièces d'Or diminuent rapidement (même si on peut en regagner) ... Et je ne sais pas si c'est le cas dans la version originale, mais il n'y pas de carte au début du livre, ce qui est bien dommage (parce qu'on en fait, du chemin !).
Mouais. Pas mon préféré.

Intérêt : 71 %
Difficulté : 86 %
Derje Boven.

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net