Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Temps de la Malédiction


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir              
première édition avec le logo
Quête du Graal
             
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition anglaise :

Année de la traduction française :
Sortie de l'édition française :

Edition française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Quête du Graal n° 6
James Herbert Brennan
Realm of Chaos
Janine Hérisson
John Howe
John Higgins
1986
1986
août 1986
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
363
2-07-033363-9
222

 


Résumé

La malédiction règne à Camelot ! L'or rouille et le soleil même semble rongé de moisissures, les vêtements pourrissent et tombent en lambeaux. Le roi Arthur et ses chevaliers impuissants restent claquemurés dans les salles humides de ce qui fut autrefois le fier château de Camelot. Le royaume est plongé dans le chaos et seul un héros d'un courage, d'une force, d'une intelligence, d'une chance et d'une beauté presque inconcevables peut le sauver d'un sort aussi funeste, en découvrant qui - ou quoi - est responsable du désastre qui s'est abattu, telle une avalanche, sur Avalon. En d'autres termes, on a cruellement besoin de VOUS.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Alors, bonne chance…

 

Critiques

Attention, vous vous attaquez là à ce qui est peut être le meilleur volume de la série. Oui, ce livre est un petit bijoux de part bien des points. Son histoire est déjà excellente et le background est encore une fois somptueux avec des trouvailles scénaristiques intéressantes. Les lieux à visiter sont nombreux et variés (Glastonbury, les souterrains,le château de Camelot et le Plan Astral) et tous aussi biens les uns que les autres. C'est d'ailleurs dans ce tome qu'on visite la fameuse maison-bulle de Merlin au fond du puit de Glastonbury, à laquelle on faisait allusion dans le voyage de l'effroi.
L'aventure est plutôt longue avec des rebondissements et un certain suspense venant du fait qu'on ignore d'où vient la malédiction.
Le fameux Plan Astral est le point fort du livre, représenté grâce à un ingénieux plan. Vous pourrez y passer des heures avant d'en voir le bout si les dés vous sont défavorables. Néanmoins ce livre est moins difficile que le royaume de l'épouvante mis à part le passage des souterrains assez long et pénible.
Le combat final est très surprenant et vous opposera au fameux Phacofouine Fantôme (Zin ba da boum) qui vous fera certainement bien rigoler.
Vraiment un très bon livre avec lequel vous passerez un agréable moment. L'un des 3 meilleurs de la série avec les portes de l'au delà et le tombeau des maléfices. A lire !
Intérêt : 8/10
Difficulté : 6,5/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Hum, il y a une Malédiction sur Camelot, dirait-on... Et Merlin se balade en caleçon. Effectivement, quelque chose cloche au Royaume d'Avalon, et Pip doit faire le ménage ! Je dirai que ce livre est celui qui possède le meilleur background de la série. Une malédiction pèse sur Avalon, détruisant les récoltes, les habits, rendant les murs décrépits et les hommes fous. En tout cas, l'atmosphère y est très bien décrit, et Brennan s'améliore sur l'ambiance au fil des livres... Et tant mieux, car mine de rien, on se rapproche de la fin de la série. Mais comme on dit : vaut mieux tard que jamais ! On visite plusieurs lieux, notamment Glastonbury, les souterrains, le château de Camelot et le Plan Astral. Ce dernier lieu est original. Du moins, au début, mais si les dés ne vous sont pas favorables, vous pourriez y rester des heures, et au bout d'un moment, vous ressentirez comme un sentiment de lassitude. Dommage, car à la fin, la rencontre avec le Phacofouine Fantôme (Zin ba da boum) est assez drôle. Néanmoins, ce livre a un autre atout : il a du suspens. On ne sait pas d'où vient la Malédiction et qui en est la cause, et c'est ce qui vous donne envie de continuer à lire, ce qui est agréable, car comme je l'ai dit, l'ambiance est vraiment très bonne. En plus, il y a de l'action, et des ennemis plutôt coriaces se dresseront sur votre chemin. Et le livre a une bonne durée de vie qui vous tiendra en haleine. Au niveau des rencontres et des moments intéressants, il y en a quelques unes : votre entrevue avec Nosferax (comment se fait-il que Pip ne se pose jamais la question à savoir comment ça se fait qu'il rencontre toujours Nosferax où qu'il aille ?), l'hydre, le monstre de la mare du canard, le vieux fermier. Mais là où j'ai le plus rigolé c'est quand Pip rencontre le squelette caché dans le coffre car il se cache du chien à deux têtes. Il n'y a que Brennan qui est capable de trouver des scènes loufoques comme celles-ci. Ah oui, et en fouillant bien dans les souterrains, il est même possible de rencontrer le Roi Arthur et sa cour (sans oublier Guenevière, qui est plus sage que tous les chevaliers de la Table Ronde réunis). Je voulais encore dire que contrairement à des livres comme Au Royaume de l'Epouvante, on ne s'ennuie jamais tout au long de l'aventure, peut-être sur le Plan Astral, si les dés sont contre vous. Evidemment, fidèle à lui-même, l'auteur à tout de même parsemé le récit de lancers de dés mortels, nous envoyant ad patres au 14. Bon, ce n'est pas un problème puisqu'on peut recommencer au paragraphe où nous avons perdu la vie. Mais bon, ça ne prend pas encore des proportions comme celles de Joe "Loup Solitaire" Dever. Ah oui, j'oubliais, lorsqu'on se retrouve dans la ville de Glastonbury, nous avons l'occasion de visiter la maison-bulle de Merlin au fond du puits à laquelle on faisait allusion dans Le voyage de l'effroi. D'ailleurs, on y trouve un objet relativement intéressant. Au niveau de l'humour, rien à redire. On le retrouve toujours, et le sourire se dessinera sur notre visage à plusieurs reprises. On se demande où Brennan va chercher toutes ses bizarreries. Simplement, je dirai que le seul problème vient du manque de challenge. Si on reprend à chaque fois notre équipement de notre précédente aventure, on aura en notre possession beaucoup d'objets qui nous faciliteront la tâche. Sans compter tous les soins que nous possédons (les 36 doses de miel curatif obtenues dans le tome précédent) impossible de vous faire tuer ! C'est la des points faibles de Brennan. Il n'est pas très adroit en ce qui concerne certaines règles.

En résumé, un livre possédant un excellent background (le meilleur de la série) ainsi qu'une très bonne intrigue. Il y a de l'action et de bons moments qui vous tiendront en haleine. La fin est quant à elle originale, mais peut être assez lassante pour les raisons citées ci-dessus. Le boss de fin est bien trouvé. Il manque tout de même une certaine difficulté. Et la possibilité de rencontrer tous les personnages récurrents de la saga (Merlin, Nosferax, Arthur et son épouse, les Chevaliers de la Table Ronde). Le meilleur de la série avec l'Antre des Dragons.
Intérêt : 9/10
Difficulté : 7,5/10
Sombrecoeur


Voir les erreurs
Voir la Feuille d'Aventure

 

 

Retour à la série

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net