Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Manoir de l'Enfer


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir image à venir image à venir cliquez sur l'image pour l'agrandir      
première édition sans le logo
Défis Fantastiques
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
deuxième édition
 avec le logo
 Fighting Fantasy
troisième édition      
               

- Merci à Vancass pour le scan de la couverture de la première édition sans le logo.
- Merci à
Jeveutout pour le scan de la couverture de la troisième édition.


   
Série :

Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :



Edition Française :

Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :


Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 10
Défis Fantastiques n° 8
(troisième édition)
Steve Jackson (UK)
House of Hell
Michel Zénon
Ian Miller
(toutes les éditions)
Tim Sell
1984
1985
février 1985
(première édition sans le logo Défis Fantastiques)
août 1985
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
janvier 2007 (troisième édition)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
286
2-07-033286-1
(première édition)


400

 


Résumés

(première et deuxième éditions)

Vous avez fait la plus grande erreur de votre vie en vous réfugiant dans le Manoir de l'Enfer. La terrible tempête qui fait rage au-dehors ne représente qu'un bien faible danger, comparée aux terrifiantes aventures qui vous attendent à l'intérieur de cette demeure maléfique. Qui peut dire combien de voyageurs malchanceux, cherchant comme vous un abri, ont péri dans les murs du Manoir du Comte de Brume. Sachez que la nuit qui commence s'inscrira pour toujours parmi les plus effroyables souvenirs de votre existence... si toutefois vous vivez assez longtemps pour en garder mémoire.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Alors, Bonne chance…

--------------------------------------------------

(troisième édition)

Vous avez fait une grande erreur en vous réfugiant dans le Manoir de l'Enfer. La terrible tempête qui fait rage au-dehors ne représente qu'un bien faible danger, comparée aux terrifiantes aventures qui vous attendent à l'intérieur de cette demeure maléfique. Combien de voyageurs malchanceux ont péri dans les murs du Manoir du Comte de Brume ? La nuit qui commence sera le pire souvenir de votre existence, si toutefois vous en ressortez vivant...

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Critiques

Disons-le tout de suite, je ne suis jamais sorti vivant du manoir : j'ai été capturé par les serviteurs du Comte de Brume, mangé par une goule, dévoré par des chiens, vidé de mon sang par un démon, sacrifié lors d'une messe noire, égorgé par celui que je venait délivrer, mon âme s'est retrouvée enfermée dans une bouteille... et j'en passe.
Je souhaite bien du plaisir à qui entrera dans cette antichambre de l'enfer. Mais tout de même, du plaisir, on en a ! Ce livre est un pur chef-d'œuvre de littérature d'horreur : chaque lieu renferme une ambiance bien particulière, c'est une exploration et une fuite désespérée à la fois, les monstres classiques (vampire, zombies, démons, ...) sont là, les fantômes et les portraits vivants donne un style "maison hantée" à l'ensemble, il y a du gore bien dosé et le système des "points de peur" pimente le tout.
Depuis 18 ans je m'acharne à trouver la sortie... non, je ne regarderai pas la solution dans le site ! J'y arriverai un jour !
La couverture est impressionnante, extrêmement belle, les dessins à l'intérieurs un peu moins... la lecture est agréable, pas d'humour à deux balles pour casser l'ambiance, assez de chemins différents pour ne jamais s'ennuyer lorsqu'on recommence une partie.
Réussite totale !

Intérêt : 10/10
Difficulté : 10/10
Kulten

--------------------------------------------------

Le troisième livre de Steve Jackson et de plus mon premier ldvelh. On comprendra qu'il prend une valeur nostalgique dans mon coeur. J'ai néanmoins eu beaucoup de chance de commencer par celui-là parce que s'il est seulement le 10ème de la série, il n'en reste pas moins l'un des 5 meilleurs.
Le ton est donné dès l'introduction : celle-ci pourrait servir honorablement de préquelle à un film d'horreur avec une narration efficace.
Le début de l'aventure est très calme, on mange avec le comte puis on va se coucher.... et c'est après que commence la terreur ! L'exploration du manoir est palpitante et derrière chaque porte se cache des surprises terrifiantes. Pas d'humour foireux pour casser l'ambiance et un décor de film d'horreur bien retransmis.
Dans ce livre, vous devrez tuer le MAITRE et pour cela trouver le Kriss, la seule arme qui puisse le tuer, évidemment bien cacher dans les entrailles du manoir. Cette quête est captivante mais aussi très difficile car il n'existe guère qu'un seul chemin qui permette d'atteindre la victoire. Et lors du combat final, faites bien attention à qui vous attaquerez en premier !
Tous les monstres classiques sont là : vampires, goules, squelettes, zombis mais aussi les membres d'une secte qui rajoutent un peu de profondeur à l'histoire que j'ai trouvé excellente.
En résumé, un chef d'oeuvre de Steve Jackson et un petit bijoux de l'épouvante. A lire ABSOLUMENT, un fan est impardonnable s'il ne connaît pas ce livre.

Intérêt : 9,5/10
Difficulté : 9/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Ah, voici enfin un livre écrit par Steve Jackson ! Depuis « La Galaxie Tragique », il n'avait plus rien écrit... Peut-être parce qu'il se préservait pour ce livre qui est, avec « La Créature Venue du Chaos », l'un des meilleurs livres de la série. Du moins, du coté du background et de l'ambiance générale qui s'en dégage. Ce livre est particulier, il est le seul de la série à se passer "de nos jours" (enfin, plutôt dans les années 80, date où le livre a été écrit) et dans notre monde. Après un prologue qui pourrait servir de synopsis d'un digne film d'horreur, nous découvrons le « Manoir de l'Enfer ». Son aspect intérieur ne dit rien qui vaille, mais une fois à l'intérieur, nous sommes assez surpris des décors et du calme qui y règne. De plus, le Compte de Brume qui nous accueille est très sympathique. Le début est plutôt tranquille, mais nous ressentons sans problème que cette demeure renferme quelque danger. Du côté des règles, vu que nous incarnons un civil lambda, nous possédons aucune arme, et notre habileté est amoindrie de 3 points (mais n'ayez aucun soucis, vous trouverez plusieurs armes au cours de votre périple). Néanmoins, les combats ne sont pas légions, vous devrez affronter, si vous trouvez le bon chemin ce qui n'est vraiment pas facile (voire impossible lors de la première lecture) une demi-douzaine d'ennemis à tout casser, et pas très fort avec ça. Vous l'aurez compris, la principale difficulté ne réside pas dans les combats, mais dans la complexité du chemin à emprunter, car beaucoup d'entre eux vous mèneront à votre perte, où vous feront mourir de peur... car oui, vous pouvez être mort de peur ! Cette "compétence" est une excellente idée de la part de l'auteur et qui sied très bien à l'aspect du livre. Si vous atteignez votre maximum de points de peur, obtenu préalablement, votre cœur vous lâche et vous mourrez ! D'un côté, c'est très bien, mais de l'autre, ça vous empêche de visiter toutes les pièces dont est composé le Manoir, ce qui est regrettable car elles renferment de très bons moments, aussi intéressants que surprenantes. Même si je ne désire pas les citer (ce serait gâcher le plaisir de la surprise) les moments à retenir sont assez nombreux. En plus de ça, les salles sont superbement bien décrites, et la façon d'écrire est vraiment très bonne, on s'y croirait. Par contre, les illustrations ne sont vraiment pas belles, mais je dois dire que, bizarrement, elles collent parfaitement avec ce genre d'histoire ! À noter que ce livre est un des plus durs de la série. Trouver le bon chemin relève de l'ingéniosité du lecteur, mais même le plus émérite d'entre eux devra s'y prendre à plusieurs fois pour trouver l'endroit où est caché la seule arme capable de tuer le Maître. Car non seulement vous devrez trouver le mot de passe mais aussi l'endroit où elle se situe. Et pour connaître l'endroit exact, vous devrez également parler à la bonne personne et avoir trouver son prénom au cours de vos fouilles. Bref, vous l'aurez compris, la mission s'annonce plutôt difficile, et elle l'est ! Le dernier paragraphe est bon, et il vous rappelle ce que vous cherchez depuis le début de votre aventure ! Ce petit passage m'a fait sourire, car après toutes les difficultés que le héros a eues durant ses pérégrinations, il n'est toujours pas près de retourner chez lui !

En résumé, un livre presque parfait au niveau de l'ambiance aussi prenante que captivante, digne d'un vrai film d'horreur, dont l'aventure complexe vous posera énormément de problèmes (le livre est loin d'être linéaire, plusieurs chemins s'offriront à vous, et plusieurs vous mèneront à votre perte). Les combats sont plutôt rares, mais ce n'est pas ça qui fait la force du livre, mais plutôt son récit bien mené. Le prologue est de toute beauté, ainsi que l'ambiance rudement bien retranscrite. Dommage que les illustrations ne soient pas à la hauteur du livre, ce qui empêche de mettre la note maximale. Bref, un livre à lire plusieurs fois et à garder précieusement dans la place d'honneur des livres dont vous êtes le héros.

Intérêt : 95 %
Difficulté : 92 %
Allobroge

--------------------------------------------------

Dixième volume des défis fantastiques, le manoir de l'enfer est la troisième oeuvre personnelle de Steve Jackson.  Cette fois nous sortons complètement des sentiers battus, dans un univers plus ou moins contemporain, un jeune commercial perdu dans la campagne anglaise cherche du secours après un accident de voiture, la seule demeure à proximité est un étrange manoir sans doute âgé de quelques centaines d'années... Comment se douter que cette résidence est une véritable antre où règne le mal ?
L'aventure se déroule exclusivement dans le manoir. étant donné que ce dernier fourmille de mort vivants et de phénomènes paranormaux, il se révèle impossible de visiter tout ce joli petit monde sans éviter la crise cardiaque. Il s'agit donc de choisir soigneusement ses pièces et d'établir un itinéraire à travers ce véritable labyrinthe.
L'ensemble est fort bien décrit, pour plus de commodités, chaque pièce a un nom (démoniaque..). Les lieux sont tous variés et les illustrations de Tim sell dégagent ce petit quelque chose qui est incontestablement le point fort de ce livre : l'ambiance !
Jamais livre en effet n'a atteint un tel degré dans l'horreur, de quoi frissonner pendant de longues et lugubres soirées d'hiver... L'ouvrage est également riche de par son background, on sent bien que l'on est un simple visiteur dans ce manoir, le monde bouge autour. Outre nos "hôtes" le comte Kelnor de brume et son majordome Franklin, il faudra se familiariser avec tout le personnel hantant la demeure : Shekou le bossu, Mordanna, l'homme en gris... chacun peut nous aider à sa manière.
Les combats ne sont pas très nombreux et ne représentent vraisemblablement pas la priorité de l'auteur, le bestiaire est avant tout composé de mort vivants, esprits malins et des serviteurs sataniques, le tout accompagné de quelques molosses. Le duel final nous opposant au maître du manoir, un puissant démon des enfers est particulièrement alléchant.
Autant le prévenir tout de suite, le manoir de l'enfer est un challenge très difficile, le démon ne peut être vaincu que par une arme magique : le kriss. de plus certains renseignements et autres mots de passe sont absolument indispensables pour remporter la victoire, le tout étant bien évidemment caché soigneusement dans un dédale de portes dérobées.
En résumé, nous avons là une aventure sur le thème de l'horreur originale et bien rendue, l'ambiance est excellente et on ne s'ennuie pas une seule minute. dommage que la difficulté due à ce chemin quasi unique puisse rebuter les lecteurs les moins expérimentés.

Intérêt : 85 %
Difficulté : 81 %

Milos

--------------------------------------------------

Ah, voici enfin un livre écrit par Steve Jackson ! Depuis La galaxie tragique, il n'avait plus rien écrit... Peut-être parce qu'il se préservait pour ce livre qui est, avec La créature venue du chaos, l'un des meilleurs livres de la série. Du moins, du coté du background et de l'ambiance générale qui s'en dégage. Ce livre est particulier, il est le seul de la série à se passer "de nos jours" (enfin, plutôt dans les années 80, date où le livre a été écrit) et dans notre monde. Après un prologue qui pourrait servir de synopsis d'un digne film d'horreur, nous découvrons le Manoir de l'Enfer. Son aspect intérieur ne dit rien qui vaille, mais une fois à l'intérieur, nous sommes assez surpris des décors et du calme qui y règne. De plus, le Compte de Brume qui nous accueil est très sympathique. Le début est plutôt tranquille, mais nous ressentons sans problème que cette demeure renferme quelque danger. Du côté des règles, vu que nous incarnons un civil lambda, nous possédons aucune arme, et notre habileté est amoindrie de 3 points (mais n'ayez aucun soucis, vous trouverez plusieurs armes au cours de votre périple). Néanmoins, les combats ne sont pas légions, vous devrez affronter, si vous trouvez le bon chemin ce qui n'est vraiment pas facile (voire impossible lors de la première lecture) une demi-douzaine d'ennemis à tout casser, et pas très fort avec ça. Vous l'aurez compris, la principale difficulté ne réside pas dans les combats, mais dans la complexité du chemin à emprunter, car beaucoup d'entre eux vous mèneront à votre perte, où vous feront mourir de peur... car oui, vous pouvez être mort de peur ! Cette "compétence" est une excellente idée de la part de l'auteur et qui sied très bien à l'aspect du livre. Si vous atteignez votre maximum de points de peur, obtenu préalablement, votre cœur vous lâche et vous mourrez ! D'un côté, c'est très bien, mais de l'autre, ça vous empêche de visiter toutes les pièces dont est composé le Manoir, ce qui est regrettable car elles renferment de très bons moments, aussi intéressants que surprenantes. Même si je ne désire pas les citer (ce serait gâcher le plaisir de la surprise) les moments à retenir sont assez nombreuses. En plus de ça, les salles sont superbement bien décrites, et la façon d'écrire est vraiment très bonne, on s'y croirait. Par contre, les illustrations ne sont vraiment pas belles, mais je dois dire que, bizarrement, elles collent parfaitement avec ce genre d'histoire ! À noter que ce livre est un des plus durs de la série. Trouver le bon chemin relève de l'ingéniosité du lecteur, mais même le plus émérite d'entre eux devra s'y prendre à plusieurs fois pour trouver l'endroit où est caché la seule arme capable de tuer le Maître. Car non seulement vous devrez trouver le mot de passe mais aussi l'endroit où elle se situe. Et pour connaître l'endroit exact, vous devrez également parler à la bonne personne et avoir trouver son prénom au cours de vos fouilles. Bref, vous l'aurez compris, la mission s'annonce plutôt difficile, et elle l'est ! Le dernier paragraphe est bon, et il vous rappelle ce que vous cherchez depuis le début de votre aventure ! Ce petit passage m'a fait sourire, car après toutes les difficultés que le héros a eues durant ses pérégrinations, il n'est toujours pas près de retourner chez lui !

En résumé, un livre presque parfait au niveau de l'ambiance aussi prenante que captivante, digne d'un vrai film d'horreur, dont l'aventure complexe vous posera énormément de problèmes (le livre est loin d'être linéaire, plusieurs chemins s'offriront à vous, et plusieurs vous mèneront à votre perte). Les combats sont plutôt rares, mais ce n'est pas ça qui fait la force du livre, mais plutôt son récit bien mené. Le prologue est de toute beauté, ainsi que l'ambiance rudement bien retranscrite. Dommage que les illustrations ne soient pas à la hauteur du livre, ce qui empêche de mettre la note maximale. Bref, un livre à lire plusieurs fois et à garder précieusement dans la place d'honneur des livres dont vous êtes le héros.

Intérêt  : 91%
Difficulté : 93%
Sombrecoeur


Voir la Feuille d'Aventure
Voir la carte (par Sallazar)
Voir la carte (par Norgut Morgut)

Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net