Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Mercenaire de l'Espace


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir image à venir            
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
           
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 12
Andrew Chapman
Space Assassin
Jean Walters
Christos Achilleos
Geoffrey Senior
1985
1985
octobre 1985
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
298
2-07-033298-5
(première édition)
400

 


Résumé

Au-dessus de votre planète se dessine l'ombre inquiétante du vaisseau spatial, le Vandervecken. A son bord, Cyrus, le savant dément, se prépare à soumettre votre monde à ses effroyable expériences. Il n'y a plus un instant à perdre : les autorités ont fait appel à la Guilde des Mercenaires de l'espace pour mettre un terme aux sombres machinations de Cyrus, et c'est VOUS qui avez été choisi pour mener à bien cette mission. Vous allez devoir vous introduire dans le Vandervecken, un univers de pièges diaboliques, pour y affronter Cyrus et les créatures qui le protègent.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Critiques

Le Mercenaire de l'Espace est l'un des quelques défis fantastiques à sortir de l'univers héros-fantasy pour nous propulser dans celui de la science fiction. Les précédents livres ayant suivi cette voie (La Galaxie Tragique) n'avait pas faits des merveilles.
Dans le résumé, j'apprends que je vais devoir infiltrer la vaisseau spatial d'un savant fou qui veut détruire ma planète, et capturer ce dernier. Très alléchant. Ensuite les règles concernant la combinaison spatiale qui pare les coups et les désintégrateurs vous donnent envie de lire le livre le plus vite possible. L'introduction me fait savoir que je suis en quelques sortes un super mercenaire qui va affronter Cyrus le savant fou à bord de son vaisseau spatial le Vandervecken. Rien de plus. Véritablement emballé par ce prologue, je me lance immédiatement dans l'aventure.
Hélas, j'ai déjà lu le meilleur de l'histoire. Car la suite n'est absolument pas à la hauteur de ce que me promettait le résumé. Toute l'aventure se résume en de longs couloirs qui se suivent et se ressemblent, des monstres pitoyables et beaucoup trop facile à exterminer (la combinaison spatiale m'empêche carrément de recevoir des blessures) et des situations peu originales. L'histoire est véritablement bâclé et ne comprend AUCUN personnage secondaire, la fin fait trois lignes :
"Vous sortez le corps inanimé de Cyrus du Mégascaphe. Une fois de plus, votre mission est couronnée de succès. Mais déjà vous ne pensez plus qu'à la prochaine aventure qui vous attend."
Andrew Chapman capable de beaucoup mieux (Défis Sanglants sur l'Océan) signe là un bon ratage, le genre de livre à vite oublier. Passez votre chemin même si vous êtes mordus de science-fiction.

Intérêt
: 4/10
Difficulté : 5/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Voici ce que l'on peut appeler un livre sans prétention, à réserver uniquement pour les personnes appréciant les histoires se passant dans l'espace. L'histoire est courte et pas très intéressante car assez linéaire (d'ailleurs, vers la fin du livre nous pouvons nous retrouver dans un passage qui se situe au début du livre), tout se résume à couloir/porte/ennemis. Il est possible de sortir hors des corridors pour se retrouver dans une vaste lande étendue (à l'intérieur d'un vaisseau !). L'histoire ne tiendra pas beaucoup en haleine d'autant plus que le boss final est simple à éliminer. Il n'y a qu'à voir le chapitre final qui ne contient que 3 ou 4 lignes. Dérisoire… Les deux points positifs sont l'armement et le combat. Il est possible aussi de manipuler un vaisseau le temps d'un jeu assez bien foutu. Les combats, peu nombreux, ne vous poseront pas de problèmes. L'ambiance est assez présente mais l'auteur aurait pu faire mieux, heureusement que les illustrations sont encore d'assez bonne facture.
En résumé, un livre qui ne restera pas gravé dans les annales et vous pourrez facilement vous en passer (sauf pour les amateurs de science-fiction). Ennemis peu recherchés et incompétents, boss nul, peu d'événements marquants, etc.

Intérêt : 51%
Difficulté : 39%
SombreCœur

--------------------------------------------------

12ème volume de la série Défis fantastiques, le Mercenaire de l’Espace marque l’entrée en lice de l’excellent Andrew Chapman. Pour ce coup d’essai l’auteur a choisi un univers qu’il affectionne tout particulièrement : la science fiction. On y incarne un mercenaire spécialisé dans la traque des hors la loi de l’espace. Le résultat hélas ne sera pas tout à fait à la hauteur des espérances. L’introduction est classique, sobre et rapide : nous sommes d’amblée plongés dans l’ambiance qui nous emmènera à l’intérieur du vaisseau ennemi afin d’y défaire le redoutable savant fou Cyrus. Mes premiers sentiments sont partagés : des difficultés à se plonger dans l’aventure, pourtant les descriptions sont assez précises mais certains «détails» trop gros pour être réalistes (mais que vient donc faire une jungle dans un vaisseau spatial ?) et ce ne sont pas les illustrations de Geoffrey Senior (somme toute très bonnes !) qui parviennent à relever le niveau car les situations sont rapidement répétitives. L’aventure est tout de même intéressante. D’une part l’originalité est de mise (combat spatial simulé, nombreuses énigmes…) ce qui n’est pas pour me déplaire, d’autre part le parcours est varié et chose rare : non linéaire.
Conséquence de cette variété, l’aventure est très courte et les rencontres peu nombreuses, comme en témoigne le nombre ridicule de personnages. En fouillant bien, nous trouvons Cyrus bien sur (dont on sait très peu de choses soit dit en passant..), le pilote-machine (dont la conversation ne dépasse les trois phrases) ainsi que quelques techniciens ou prisonniers.. c’est pauvre, très pauvre.
Les combats sont relativement nombreux et guère difficiles. Nul besoin d’être un virtuose du pistolet laser pour pouvoir s’en sortir, c’est assez rare là aussi pour être signalé. Le bestiaire n’est pas surprenant pour un livre de science ficttion (à l’exception de certains passages). Il est à noter que nous disposons et composons un solide équipement dès le départ de la mission : autre bonne idée. Le duel final contre Cyrus est classique, sans plus.
La durée de vie de l’ouvrage, nous le voyons, est relativement limitée. Mis à part quelques mort-subites, l’ensemble ne devrait pas freiner un vieux briscard. La fin en outre est véritablement bâclée.
En résumé, nous retrouvons une mission classique qui regroupe une foule de bonnes idées mais à l’instar des autres DF de sa branche : mal exploitées. Avec un peu plus de rigueur je suis certain que le mercenaire de l’espace aurait pu être une référence dans la matière. Il devrait tout de même ravir les amateurs du genre, les autres passeront peut être leur chemin.

Intérêt : 67%
Difficulté : 67%
Milos


Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net