Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

L'Arpenteur de la Lune


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir) cliquez sur l'image pour l'agrandir            
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
           
               

- Merci à Meneldur pour le scan de la couverture de la deuxième édition.


   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 46
Stephen Hand
Moonrunner
Pierre de Laubier
Terry Oakes
Martin McKenna
1992
1992
novembre 1992
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
683
2-07-056815-6
(première édition)
400

 


Résumé

La guerre des quatre Royaumes - Gallantaria, Femphrey, Brice et le Royaume du Nord - est maintenant terminée, mais le Vieux Monde ne connaîtra une paix durable que si les généraux du Mal sont mis définitivement hors d'état de nuire. Le plus terrible d'entre eux - l'inquisiteur général Karam Gruul - échappe depuis toujours aux Chasseurs de Primes.
Vous seul pouvez vous mesurer à la force et à l'intelligence de Gruul. Vous avez juré de le remettre entre les mains de la justice, mais réussirez-vous là où tous les autres chasseurs ont échoué ?

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Informations

Dans la série anglaise, ce livre est en réalité le numéro 48.


Critiques

L'action se déroule dans la ville de Port-Noir et ses environs (rien à voir avec le Port de Sables-noirs), dans le Pays de Gallantaria, à la Frontière entre Gallantaria, Brice et Mauristasia; c'est à dire dans le Vieux Monde (là, notamment où se déroule la série Sorcellerie!).
Ce livre est assez original. En effet, un mystère plane sur le héros dès le début "J'ai un compte personnel à régler" et ce mystère va s'éclaircir au long de l'aventure. Autre originalité : le paragraphe final n'est pas le 400 mais le 99.
Revenons à l'aventure. La guerre des Quatre Royaume est finie et une paix fragile a été conclue. Cependant, un général du royaume de Brice reste caché et veut continuer la guerre. Ce général s'appelle Karam Gruul et il faudra le capturer pour le juger.
On sait dès le début que Karam Gruul se cache à Port-Noir puisqu'une société secrète, la Cabale du Loup-Garou est active dans la ville. L'introduction est très bonne et on apprend plein de choses sur l'histoire.
L'un des gros avantages de ce livre est la très grande diversité de chemins possibles: je l'ai lu une dizaine de fois et il m'arrive de trouver de nouvelles voies qui mènent à la victoire. Très peu de Défis Fantastiques proposent une telle liberté d'actions.
La première partie est excellente : on dispose de quelques indices pour visiter la ville en quête d'informations. Certains lieux sont inutiles voire dangereux à visiter mais il est toujours possible de sortir vivant de toutes ces péripéties. A noter que dans l'un des lieux, on rencontre le docteur Welsch, fils du docteur Kauderwelsch que l'on a pu rencontrer dans la Légende des guerriers Fantômes.
La seconde partie est moins intéressante puisqu'il s'agit de rechercher des objets dans différents lieux de la ville, ce qui enlève un peu d'intérêt à l'intrigue. Cependant la quête de ces objets est intéressante d'autant plus qu'on est limité dans le temps. Certains objets sont difficiles à se procurer tandis que d'autres sont plus simples. Seuls deux objets sont obligatoires.
La troisième partie est déterminée par le chemin qu'on a pris : on peut visiter certains lieux et faire certaines actions si l'on a certains objets, effectué certaines actions au début de l'aventure. Cette partie est assez courte.
La fin est très intéressante : on doit s'infiltrer dans le nouveau quartier général de Karam Gruul et combattre ses sbires. C'est assez court pour laisser place au combat final.
Rien que par ce combat, l'Arpenteur de la Lune mérite d'être sorti du lot. En effet, ce combat ne se déroule pas de manière classique avec l'Habileté et l'Endurance. On doit en effet lancer un dé pour savoir le total de Notura de Gruul, qui déterminera son aptitude à lancer des sorts (plus il dispose de notura, plus il pourra lancer de sorts) puis on sera soumis aux assauts de Gruul et à ses sortilèges (qu'il faudra déterminer au hasard). C'est là que les objets glanés en deuxième partie sont utiles. Deux peuvent vous sauver la vie tandis que d'autres se révèleront plus ou moins utiles (sans qu'aucun ne soit inutile).
Une fois ce combat terminé, on rentre à Lendel la Royale pour juger Gruul et l'envoyer en prison. A noter, je l'ai dit plus haut, que le paragraphe final est le numéro 99.
En résumé l'Arpenteur de la Lune se hisse parmi les meilleurs Défis Fantastiques et mérite par là une place dans votre LDVELHthèque.

Avantages :
- originalité
- pas de chemin imposé
- nombreux personnages secondaires
- ambiance urbaine

Inconvénients :
- deuxième partie un peu artificielle : chercher des objets
- ressemblance évidente avec la traque des criminels nazis et leurs jugement. Non pas que ce principe me déplaise mais l'auteur applique là des valeurs qui son celles du XX siècle alors que le livre se déroule dans un univers moyenâgeux : prison à perpétuité (pas de peine de mort), tribunal international etc...
Je pense qu'au Moyen Age et la Renaissance on condamnait à mort point barre. C'est juste un avis personnel cependant et ça n'influera pas dans ma note pour rester objectif.

Intérêt : 9,5/10
Difficulté : 7/10 (certains passages sont assez délicats)
Karam Gruul

--------------------------------------------------

Pour ma plus grande joie, Stephen Hand est (déjà) de retour avec une nouvelle bombe. Car oui, « L’Arpenteur de la Lune » est un livre vraiment exceptionnel. Comme à l’accoutumé, Stephen Hand nous offre un livre avec une ambiance unique et très bien décrite. Cette fois-ci, l’ambiance est un mélange d’un film genre polar sombre avec une teinte de Sleepy Hollow. Rarement une ambiance aura été si bien décrite. C’est vraiment le point fort de Stephan Hand. J’aime bien le terme de polar, car cela désigne bien ce qu’il se passe dans le livre. Comme dans un film du même genre, on visite plusieurs lieux, on fait des investigations (Asile de Cravent, tombes) et des infiltrations (Cabale du Loup-Garou). Pour ce qui est de Sleepy Hollow, je le compare à ça car dans ce livre, nous avons également le droit à une légende locale, en la présence de l‘ “Horreur“. Évidemment, cette merveilleuse ambiance ne serait rien si le livre ne possédait pas de belles illustrations, et là, j’arrive à l’autre point fort du bouquin. Martin Mckenna est toujours aussi efficace dans le détail de ces traits, et il nous offre une fois de plus de sublimes illustrations qui collent parfaitement à l’atmosphère générale. Ce que j’ai également bien aimé dans l’Arpenteur de la Lune, c’est son panel de personnages que l’on peut rencontrer. Entre la femme au monocle, Conrad Zaar, Karam Gruul, le Maître des Cadavres (très bon personnage secondaire), Kogg, Kilmarney, et j’en passe, aucun livre ne peut se vanter de disposer autant de personnnages aussi diversifiés. En plus de ça, ce ne sont même pas des personnages que l’on croise au cours d’un seul paragraphe, loin de là. Les passages intéressants ne sont pas en reste, il y en a tout autant. Les passages que j’ai retenus sont : l’investigation dans l’asile, l’infiltration dans la Cabale du Loup-Garou, la profanation de la tombe, les visiteurs des Brumes, le prédateur obsidien (tout droit sorti du film Predator), l’altercation avec les Sergents dans la place du gibet, la mort de Silas Entador, le Moulin et Conrad Zaar, Kogg et Kilmarney, le combat final contre Karam Gruul (qui est un boss assez charismatique, chose plutôt rare dans un Défis Fantastiques). Et ce n’est pas terminé ! Non seulement j’ai retenu des passages intéressants, mais ce livre nous offre aussi des passages mémorables comme celui avec le Maître des Cadavres, digne des plus grands films d’horreur de l’époque. Il y a aussi un petit clin d’œil à son précédent opus avec le Docteur Kauderwelsch, fils de la savante Kauderwelsch rencontrée dans la Légende des Guerriers Fantômes, qui ajoute encore plus de crédibilité dans le background de Gallantaria. Pour terminer les points positifs, j’ajouterai le style écrit qui est, comme toujours chez Stephen Hand, très bien réalisé avec de belles descriptions, soutenus en plus par une narration fluide et compréhensible. Maintenant, pour ce qui est des points négatifs, je ne sais pas vraiment quoi dire, si ce n’est que j’ai peut-être trouvé l’histoire un peu courte (livre non-linéaire oblige) et le manque de combats pourraient déplaire aux lecteurs adorant ça. La difficulté est peut-être également assez relevée puisqu’il vous faudra rechercher pas mal d’objets et d’informations, et être là au bon moment au bon endroit pour espérer arriver à la fin du livre, et ceci, au détriment de l’action qui est plutôt rare dans ce livre. Et malgré tout ce que j’ai dit de bien, il manque encore le petit plus pour que l’Arpenteur de la Lune soit un livre parfait, bien que la fin réserve quelques surprises.
En résumé, Stephen Hand est ici au sommet de son art. Il nous signe-là un chef d’œuvre, doté d’un bon récit, d’un solide background, d’une excellente ambiance très bien rendue, mettant en scène énormément de personnages charismatiques, ainsi que beaucoup de passages intéressants dont un inoubliable. Que demander de mieux? La trilogie de Gallantaria est presque ce qu’il y a de mieux dans la série Défis Fantastiques.

Intérêt : 94%
Difficulté : 85%
Sombrecoeur


Voir les erreurs

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net