Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

La Cité des Pièges


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir image à venir cliquez sur l'image pour l'agrandir          
première édition avec le logo Sorcellerie! deuxième édition sans le logo Sorcellerie! deuxième édition avec le  logo Fighting Fantasy          
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :

Illustrations intérieures :
Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :

Nombre de paragraphes :
Sorcellerie ! n° 2
Steve Jackson (UK)
Kharé – Cityport of Traps
Jacques Schakmundès et Camille Fabien
John Blanche
(première édition)
Mel Grant
(deuxième édition avec le logo Fighting Fantasy)
John Blanche
1984
1985
septembre 1985
(première édition avec le logo Sorcellerie!)
septembre 2004
(deuxième édition avec le logo Fighting Fantasy)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
294
2-07-033294-2
(première édition)
2-07-050697-5
(deuxième édition)
511

 


Résumé

Sorcellerie ! Quatre volumes, quatre aventures dont VOUS êtes le héros, qui peuvent être jouées séparément, ou comme les quatre épisodes d’une grande épopée.
En vous lançant dans l’aventure de Sorcellerie !, vous allez partir à la quête de la Couronne des Rois. Un voyage qui vous mènera d’Analand, votre patrie, jusqu’à l’inquiétante forteresse de Mampang.
Vous pourrez choisir d’être un simple guerrier. Mais vous pourrez également choisir d’être un sorcier : vous devrez alors apprendre les Formules du Livre de la Magie, savoir quels sont leurs effets et comment les utiliser.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre ces aventures. Quand aux Formules Magiques, elles vous sont révélées à la fin de ce volume. Bonne chance !

 

Critiques

La Cité des Pièges est la suite directe des Collines Maléfiques ; néanmoins il n'est pas obligatoire d'avoir parcouru les collines de Shamutanti pour tenter de traverser Kharé.
La Cité des Pièges commence là ou le livre précèdent s'était arrêté : c'est à dire devant la porte Sud de Kharé. A peine entré vous êtes jeté en prison ou vous apprenez que vous allez devoir trouver les 4 vers d'une formule magique qui permet d'ouvrir la porte Nord de la ville et qui est donc indispensable pour entrer dans les terres des Fins-Fonds. Donc fini de se promener à sa guise en chantonnant comme dans le premier tome. La Cité des Pièges est nettement plus difficile que son prédécesseur car il vous faut suivre un chemin assez précis et certains lieux sont obligatoires (l'église ou le cimetière). Cependant l'aventure n'en est pas moins captivante et est plus facile si vous avez trouvez les précieux bonus du tome 1. Vous trouverez également un anneau qui vous sera d'une grande utilité dans les 2 livres suivants (je ne vous en dit pas plus). Et ne vous réjouissez pas trop vite : même si vous arrivez devant la porte Nord en connaissant les 4 vers, vous devrez affronter un dernier obstacle, plutôt facile je l'admets, mais qui peut vous coûtez la vie.
Steve Jackson signe là un excellent livre mais qui n'est pas, selon, moi le meilleur de la série.

Intérêt
: 8/10
Difficulté : 7/10 (il m'a fallu 3 tentatives pour le réussir)

Aragorn

--------------------------------------------------

Deuxième volume de la série culte de Steve Jackson, La Cité des Pièges fait suite aux Collines Maléfiques. Et là surprise ! La traversée de Kharé est beaucoup plus ardue que le premier tome, et pour cause : il faut trouver 4 vers d'une formule magique pour sortir de la ville, donc il y a des lieux indispensables à trouver (contrairement aux Collines Maléfiques). La ville est extrêmement bien décrite, on a vraiment l'impression d'y être. Les vers sont passionnants à découvrir, car on parcours les 4 coins de la villes en explorant les boutiques, l'église, le cimetière... Bref, indispensable pour les amateurs d'aventure urbaine. De plus on découvre un anneau qui facilite considérablement la tâche dans les tomes suivants... Ce livre est à lire absolument !

Intérêt : 9/10
Difficulté : 7,5/10
Dragon Noir

--------------------------------------------------

A la suite de notre petite promenade dans les Collines (semi)maléfiques, notre héros se trouve devant les portes de Kharé, aussi appelée "La Cité des Pièges", sa prochaine étape. Si on devrait désigner un livre qui porte bien son titre, on choisirait la Cité des Pièges. La ville de Kharé est dangereuse, et ça se ressent dès le début du livre. Tout est malsain, glauque, peut accueillant, et même si certains lieux peuvent être d'un quelconque réconfort, ces derniers se font un peu trop rare... Mais bon, d'un côté, tant mieux ! Après un premier tome gentillet, on voulait une aventure un peu plus corsée, et avec "La Cité des Pièges", nous y avons droit. Je le trouve bien, mais c'est tout de même celui que j'aime le moins. Déjà de un car il n'y a pas beaucoup d'action, vu que je suis un combattant dans l'âme, cela peut paraître comme un problème majeur. De deux, c'est que l'action se passe seulement dans une ville. J'apprécie, mais je préfère quand c'est un peu plus varié. Ce livre est plus long que le premier, et est non linéaire (comme les Collines Maléfiques) il y a un vaste choix de destinations, et bonne chose, quelques unes d'entre elles peuvent mener aux bons endroits pour trouver les différents vers du poème. Il est également assez difficile, trouver les 4 formules n'est pas toujours évident, d'autant plus que, comme je l'ai dit, bons nombres de chemins vous seront offerts. Par contre, j'ai été un peu déçu par la ville au niveau de ses combats. Oui, je sais, je ne pense qu'à ça, mais les combats représentent quand même l'un des dangers les plus permanents des livres-jeux, surtout dans des villes maléfiques comme celle de Kharé. Au niveau des meilleurs moments, je n'en ai trouvés que quelques uns, à vrai dire elles ne sont pas légions. La découverte du vieil homme dans le caniveau, la rencontre avec le mendiant. Cependant, c'est dans ce livre où se trouve la meilleure scène des 4 livres de la séries confondus. Je parle du passage se passant dans la crypte avec le spectre qui est vraiment palpitant et qui fait réellement froid dans le dos ! De plus, l'illustration colle parfaitement, et renforce encore plus la noirceur. Je parle des illustrations, et bien que je ne sois pas un fan de John Blanche, je trouve que ses illustrations correspondent bien à la série Sorcellerie!, du moins pour la Cité des Pièges et la Couronne des Rois, à cause de leur aspect un peu glauque et sale. Je trouve également qu'elles vont moins bien pour les Collines Maléfiques et pour les Sept Serpents. Je vais terminer cette critique par une note positive, le fait de rencontrer des personnages (enfin un) des Collines Maléfiques accentue la bonne continuité de la série.
En résumé, un bon livre, mais qui est néanmoins le moins bon de la série, car je préfère plus les espaces "aérés" que "renfermés" j'aime quand les lieux à visiter sont plus varier. Je ne dis pas que le lecteur se lasse de passer une histoire entière dans une ville, loin de là car Jackson est un bon écrivain, mais le changement ne fait pas de mal. En tout cas, c'est mon avis. La Cité des Pièges est un livre plus long et plus difficile que son grand frère, mais j'aurai souhaité un peu plus d'action pour une ville de ce calibre (du genre le Port du Sable-Noir dans "La Cité des Voleurs" c'est ce qui se rapproche plus, dans ma tête, d'une ville glauque et violente. A noter que ce tome possède la meilleure scène de la série (voir ci-dessus).

Intérêt : 7,5/10
Difficulté:  8/10
Sombrecoeur

--------------------------------------------------

Dans ce deuxième recueil, la difficulté se corse. Plus question pour le héros d'avancer au gré de sa fantaisie, puisqu'il apprendra rapidement que, pour quitter la cité et continuer son périple, il lui faudra impérativement rassembler les quatre vers du quatrain magique permettant l'ouverture de la porte nord, sous peine de recommencer l'aventure. Un érudit, un grand-prêtre, un mort-vivant, un mendiant et finalement la déesse Courga elle-même révéleront au personnage les bribes de ce poème libérateur.
La Cité des Pièges porte bien son nom, ce qui est rare en matière de Livres dont vous êtes le Héros. En effet, le roman s'articule autour du principe d'un lieu clos, d'une véritable "prison" que le joueur devra arpenter dans tous les sens avant de rassembler la combinaison de sortie. A l'instar du visage de Courga, la cité de Kharé se devra d'être parcourue selon une séquence rigoureusement respectée.
Par ailleurs, les chausse-trappes y sont plus nombreuses. Pour peu que vous soyez jeté en prison, aux galères ou dans les égouts, il vous faudra beaucoup de chance pour vous en sortir. Les combats deviennent plus ardus, et plusieurs énigmes jalonnent votre route. Nul doute que ce chapitre vous donnera davantage de fil à retordre que le précédent.

Intérêt : 8/10
Difficulté : 6/10
Damohl

--------------------------------------------------

Second volume de la saga Sorcellerie!, La Cité des Pièges, du même auteur Steve Jackson, nous envoie visiter le peu recommandable port de Kharé.
Suite à la traversée des collines de Shamutanti, Kharé est la seconde étape du voyage qui nous emmène jusqu'à la forteresse de Mampang. l'exploration de la ville est loin d'être aisée, à peine entré nous apprenons que le portail opposé est contrôlé par une formule magique composée de quatre vers. Quatre personnages éminents en connaissent chacun un, le but est donc de les retrouver et les faire parler...
les décors de la cité sont très bien décrits et les lieux sont variés (échoppes de marchands, temples, salle de jeu...).
Kharé est une ville immense et est divisée en quartiers bien distincts (humains, aristocrates, nains, yeux rouges..), le background est bien fouillé et l'ambiance urbaine bien dégagée par les illustrations de John Blanche que l'on retrouve en collaboration avec l'auteur.
Kharé est également la cité du vice : la drogue, le meurtre, le vol et la corruption sont monnaie courante.
les personnages éminents ne sont autres qu' un prêtre, un érudit, un mort vivant et un mendiant. outre ces rencontres indispensables, nous pourrons converser avec les nombreux marchands et artisans qui peuplent la ville. Il est également possible de revoir tous les contacts précédemment établis dans les collines afin de faciliter son exploration.
Nous n'avons pas encore parlé des combats, ils sont peu nombreux et relativement aisés, attention tout de même à ne pas se mettre dans des situations difficiles..
Le bestiaire étant quasiment alimenté que par les assassins et autres personnages peu fréquentables qui hantent le port.
D'une difficulté relativement élevée due à l'exploration lente et méthodique de l'enceinte, l'ouvrage possède une bonne durée de vie et exige l'emploi d'une carte pour ne pas se perdre.
En résumé, une aventure en milieu urbain qui tient toutes ses promesses, La Cité des Pièges porte bien son nom et représente un challenge bien plus relevé que son prédécesseur, l'ambiance est particulièrement présente.
Seul bémol : les bourrins ne seront pas servis..

Intérêt : 84%
Difficulté : 76%
Milos


Voir les erreurs
Voir la carte
Voir la solution 1
Voir la solution 2
Voir la Feuille d'Aventure

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net