Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Combattant de l'Autoroute


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir image à venir            
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition
 avec le logo
 Fighting Fantasy
           
               

   
Série :
Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :

Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :
Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 13
Ian Livingstone
Freeway Fighter
Pascale Jusforgues et Alain Vaulont
Jim Burns
Kevin Bulmer
1985
1985
octobre 1985
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
326
2-07-033326-4
(première édition)
380

 


Résumé

Un virus mortel a décimé la population de la Terre devenue un vaste territoire inculte et sauvage, livré à la barbarie des survivants dont certains, tels que vous, se sont réfugiés dans des villes fortifiées, alors que d'autres se sont réunis en hordes de bandits qui rôdent à travers le pays. VOUS avez été chargé d'une mission périlleuse : traverser, à bord d'une Dodge Interceptor, spécialement équipée et armée, les sauvages étendues qui mènent à la raffinerie de San Angelo, afin de ravitailler en essence la paisible ville où vous vivez, Nouvelle Espérance.

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Critiques

Le Combattant de l'Autoroute est l'un des rares livre dont vous êtes le héros à se dérouler dans le futur. En effet dans ce bouquin, l'histoire se déroule en 2022, la terre a été ravagée par un virus mortel et 85% de la population mondiale a péri. Les survivants se sont réfugiés dans des villes qu'ils ont fortifiés et se protègent des bandits qui arpentent le pays. VOUS avez été chargé de vous rendre à San Angelo pour échanger des céréales et du grain contre dix mille litres essence.
Vous avez à votre disposition une Dodge Interceptor (qui n'en est en fait pas une, voir les erreur) spécialement équipée de mitrailleuses, de roquettes, de lanceurs de clous et d'huiles que vous utilisez quand bon vous semble. Les caractéristiques de votre véhicule sont la PUISSANCE DE FEU et le BLINDAGE. Les combats motorisés sont nombreux dans cette aventure, ainsi que des courses où les candidats se tirent dessus à coup de roquettes. Les combats classiques sont aussi présents avec deux options : COMBAT A MAINS NUES ou le TIR.
L'aventure en elle-même est plutôt intéressante mais est un peu trop linéaire car, comme toujours chez Livingstone, il n'existe qu'un seul chemin possible pour terminer l'aventure.
Les occasions de mort sont rare et c'est plutôt le manque d'essence ou le vol de votre voiture qui vous feront échouer le livre.
Au final, un excellent livre dont vous êtes le héros, qui ravira les fans d'automobile et les amateurs de Défis Fantastiques.

Intérêt
: 8/10
Difficulté : 7/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Depuis le temps que je voulais le lire ce livre-là ! J'ai adoré l'ambiance et l'histoire, j'ai vraiment cru me retrouver dans le film Mad Max (que j'apprécie beaucoup), je ne voulais vraiment pas que l'histoire s'arrête ! En plus, il y a trois styles de combat: à mains nues, tir et motorisé. Ce dernier est le plus présent dans le livre, au détriment des deux autres, et c'est dommage. J'aurais bien voulu livrer plus de combats à la batte de baseball, ou au poing américain et faire plusieurs duels au revolver (à noter que le nôtre possède des balles illimitées). Mais je ne vais pas bouder mon plaisir, car même s'ils ne sont pas légions, les combats sont bien recherchés (on s'imagine vraiment en train de faire feu sur l'adversaire à coup de mitrailleuse et de roquette). Evidemment, nous devons beaucoup à notre voiture "L'interceptor" qui est, disons-le, très bien équipée (clous que nous pouvons lâcher sur la voiture nous poursuivant, répandre de l'huile pour faire déraper la voiture, etc.). Justement, elle est tellement équipée et l'aventure semble tellement courte, que nous n’avons presque jamais l'occasion d'utiliser tous ces accessoires. Je parlais de la durée de vie, et justement, je trouve que c'est le bémol. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression d'avoir fini rapidement le bouquin… bon, il faut dire que j'ai adoré l'histoire, c'est peut-être pour ça que je n'ai pas vu passer le temps. Je reviens sur l'ambiance, Ian Livingstone a dû également être un fan de Mad Max, car il a parfaitement sur retranscrire le même genre d'atmosphère, lorsqu'il écrit que le héros dépasse des carcasses de voitures, des habitations en ruines, et lorsqu'il explique que le héros roule à fond la caisse car la police n'existe plus, on peut vraiment ressentir que l'histoire se passe dans une nation désolée. Ce que j'ai également bien aimé, c'est le prologue… ça fait froid dans le dos, toute une population qui disparaît de la sorte…Dans ce tome, il n'y a pas vraiment de moments mémorables, si ce n'est la Course de l'Enfer rondement bien menée ! En fait, c'est surtout les décors que traverse le héros qui nous reste en mémoire à la fin du livre. Pour les illustrations, je les trouve plutôt réussies, même si elles ne sont pas sublimes. Elles vont bien avec l'univers qu'elles illustrent. Quant à la difficulté, elle est bien dosée au niveau du challenge et des ennemis, seule réelle difficulté : trouver des bidons d'essence.
En résumé, un livre avec une excellente ambiance, vraiment bien écrite, possédant une histoire simple mais efficace. L'inspiration de Mad Max est flagrante, mais Ian Livingstone parvient à instaurer la même atmosphère. L'idée de la voiture customisée est très bonne, et c'est un plaisir d'y mener plusieurs combats avec elle. Pour un Livingstone, le livre est loin d'être insurmontable. Un très bon livre.

Intérêt : 87%
Difficulté: 75%
SombreCœur

--------------------------------------------------

13ème volume de la série Défis fantastiques, le combattant de l’autoroute est une nouvelle œuvre de Ian Livingstone. L’auteur sort des sentiers battus pour cet ouvrage qui nous plongera dans l’univers violent et sauvage du post-apocalyptique à la sauce Mad Max. On y incarne un pilote chargé de convoyer des céréales contre du carburant entre nouvelle Esperance et la raffinerie de San Angelo. Le pétrole est rare et les routes peu sures, aussi est-on équipé d’une Dodge Interceptor armé jusqu’aux dents. Le danger omniprésent est particulièrement bien rendu par les descriptions de l’auteur (autoroutes désertiques et jonchées d’épaves, mercenaires sans foi ni loi…) et les illustrations de Kevin Bulmer, propres et soignées. Dans ce cocktail détonnant d’action, fusillades et explosions en tous genres, on n’a franchement pas le temps de s’ennuyer. D’autant que certaine scènes sont véritablement épiques. Je pense notamment à la course de l’enfer qui nous propose un rodéo avec un coté tactique que j’ai franchement apprécié. Les personnages, à défaut d’être nombreux, laisse forcement un souvenir : le duo avec Ambre, le combat contre l’Animal et sa meute des chiens de la mort, sans oublier Peter le carrossier et les quelques pilotes rencontrés en duel au hasard des routes (Leonardi par exemple). Une originalité : pouvoir délivrer le président Sinclair dans une quête subsidiaire. L’accent est clairement mis sur l’action (courses poursuites, fusillades..)aussi les combats sont très nombreux et variés. A cet effet de nouvelles règles spécialement adaptées pour l’ouvrage nous permettent de nous frotter à toutes ces bandes de racailles à bord du véhicule(à coups de mitrailleuses, roquettes ou autres), au revolver ou même à l’arme blanche. Les adversaires, qu’ils soient humains (pirates de la route pour la plupart) ou motorisés (chars, motos, hélicoptères..) ne sont pas trop dangereux étant donné l’arsenal mis à notre disposition. Voilà qui devraient ravir les bourrins. La feuille d’aventure, elle aussi spéciale, nous permet de suivre précisément l’évolution de l’armement et les modifications du véhicule .Contrairement aux habitudes de l’auteur, plusieurs parcours (comprenant chacun leurs avantages comme inconvénients) nous permettent d’accomplir la mission. Où se situe la difficulté alors ? Elle réside dans le fait que le carburant est rare, aussi nous faut-il choisir judicieusement notre chemin pour ne pas tomber en rad et mettre un terme brutal au voyage. Les objets indispensables ne sont pas très nombreux et ne devraient pas poser de problèmes majeurs. Sans être un tireur d’élite ou un pilote d’exception, mieux vaut s’armer de bonnes statistiques car le monde de Mad Max n’est pas fait pour les mauviettes ! En résumé le combattant de l’autoroute nous régale aussi bien de ses scènes musclées que de ses rodéos urbains mais aussi et surtout de son originalité. Un bémol concernant la durée de vie de l’ouvrage mais peut être est-ce là le défaut de ses qualités : on ne voit pas le temps passer. A posséder d’urgence pour tout fan du genre.

Intérêt : 86%
Difficulté : 72%
Milos


Voir la carte
Voir les erreurs
Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net