Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Temple de la Terreur


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

cliquez sur l'image pour l'agrandir cliquez sur l'image pour l'agrandir          
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition avec le logo
Fighting Fantasy
troisième édition          
               

- Merci à Aragorn pour le scan de la couverture de la deuxième édition avec le logo Fighting Fantasy.
- Merci à
Jeveutout pour le scan de la couverture de la troisième édition.


   
Série :

Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :

Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :


Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :


Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 14 (première et deuxième éditions)
Défis Fantastiques n° 10
(troisième édition)
Ian Livingstone
Temple of Terror
Denise May
Christos Achilleos
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
Martin McKenna
(deuxième édition avec le logo Fighting Fantasy et troisième édition)
Bill Houston
1985
1985
octobre 1985
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
avril 2005 (deuxième édition avec le logo Fighting Fantasy)
janvier 2007 (troisième édition)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
311
2-07-033311-6
(première édition)
2-07-051196-0 (deuxième édition)
978-2-07-061041-9 (troisième édition)
400

 


Résumé

Le sinistre Malbordus est arrivé au faîte de sa puissance. Mais, pour rassembler l'armée qui lui permettra de réduire votre pays en esclavage, il lui faut accomplir une dernière épreuve : retrouver les cinq statuettes de dragon qui sont cachées depuis des siècles dans la cité perdue de Vatos située, d'après la légende, dans le Désert des Crânes. Chaque jour qui passe le rapproche un peu plus du but qui lui a été fixé, et VOUS seul pouvez l'arrêter. Votre mission consiste à atteindre Vatos avant Malbordus, et à détruire les statuettes qu'il recherche. Mais prenez garde ! Chacun de vos pas peut vous mener à votre perte...

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Informations

Ce livre est la suite de La Forêt de la Malédiction.
On incarne le même personnage et l'aventure commence là où elle s'est terminée dans La Forêt de la Malédiction.


Critiques

"Le Temple de la Terreur" est la suite directe de "La Forêt de la Malédiction", le héros que vous incarnez étant le même que précédemment. Au début de l'aventure, on retrouve avec plaisir certains éléments familiers de l'univers Livinstone : le Sorcier Yaztromo, la Forêt des ténèbres, le Village de Pont-de-Pierre et l'on est même surpris de faire un passage du côté de Port-de-Sable-Noir, plus connu sous le sobriquet de " La Cité des Voleurs". La menace qui pèse sur l'Allansia vous rappellera que vous évoluez dans le même monde que dans "Le Sorcier de la Montagne de Feu" ou "La Sorcière des Neiges". Ce principe des Histoires Croisées est très appréciable car il renforce la cohérence entre certains livres Défis fantastiques. D'emblée, "Le Temple de la Terreur" est plus ardu que son prédécesseur soporifique où il ne se passait pas grand chose. Retrouver les statuettes de Dragon ne sera pas de tout repos, d'autant plus que votre recherche sera également  ponctuée de malus, en plus de tous les pièges qui vous attendent. Certains objets découverts ou achetés à bon escients se révèleront indispensables pour accomplir votre mission! Mais, selon moi, la plus grande difficulté consiste tout simplement à rester en vie : une fois que vous serez dans le Temple, l'histoire n'offre que peu d'occasions de revigorer votre total d'endurance . Si vous n'avez plus de provisions lors du Combat Final, la rencontre avec Malbordus risque de vous être fatale !

Intérêt : 72 %
Difficulté : 88 %
Marmouscule

--------------------------------------------------

Dans ce livre de Ian livingstone, le ton est donné dès le résumé : trouver cinq statuettes de dragon. Cela signifie donc que , comme toujours dans les livres de cet auteur, il n'y aura qu'un seul chemin possible.
Vous commencez l'aventure à Pont de Pierre (suite directe de la Foret de la malédiction?) ou vous vous reposez de votre dernière mission. On remarque avec plaisir la présence de Yaztromo, qui vous donne au début du livre quelques sorts sympas. Après une traversée de la foret des ténèbres vous arrivez à une intersection : si par malheur vous ne prenez pas le bon chemin vous avez perdu d'office, ce qui est regrettable. Sinon, après une traversée du désert des Crânes, vous arrivez à la cité perdue de Vatos.
Autant vous dire tout de suite que si vous vous trompez, ne serait-ce qu'une seule fois, de chemin vous ne pourrez pas retrouver les 5 statues. Et le combat final contre Malbordus n'est pas de tout repos.
L'exploration du Temple est assez difficile car votre Habileté risque de diminuer à vue d'oeil mais tout de même intéressante.
Au final un livre ou vous n'êtes pas vraiment le héros !

Intérêt : 6.5/10
Difficulté : 8/10
Aragorn

--------------------------------------------------

Ce n'est que tout récemment que je me le suis procuré mais cela faisait un (très long) moment que je désirai l'avoir. Donc, sitôt rentré chez moi, livre en main, je me suis mis à le lire/jouer. Verdict :
Déçu... très très déçu. Le départ commençait bien : revoir Yaztromo (qui, franchement, le dessin du premier chapitre n'est pas spécialement bien adapté au vieux magicien), se trouver en compagnie des Nains de Pont-de-Pierre, la traversée de la Forêt des Ténèbres. Se retrouver en compagnie de gens connus et en territoire connu est très bien, jusqu'à là, rien à dire. Puis vînt la traversée du désert qui n'est pas mal du tout, c'est assez bien retranscrit (par contre ce qui m'a énervé c'est que de toutes les images se trouvant dans le désert, il n'y a que celle où je voulais vraiment atterrir où je ne suis pas passé... c'est l'une des premières images avec le marchand sur son chameau) puis vînt l'arrivé au ledit Temple. Alors à ce moment là, j'ai trouvé pas terrible. Il n'y a quasiment pas de texte, pas de situations, pas de superbes descriptions, il n'y a que combats sur combats. Vous allez être étonné mais je n'ai pas apprécié car au bout d'un moment cela devient vite répétitif et barbant. Je préfère les histoires plus étoffées et avec moins d'action (voire Loup Solitaire) que des histoires peu développées et ne comportant que de l'action. J'étais même pressé de le finir ! Et que dire de la difficulté ?? Ardue... très très ardue. Les occasions de revigorer son endurance sont très rares par rapport au nombre de combats présent et l'habileté sera mise aussi à rude épreuve.
Un livre qui n'a vraiment pas tenu ses promesses et que je n'ai toujours pas digéré alors qu'il aurait pu être phénoménal.
Ah oui, qu'elle frustration j'ai eue quand je me suis cassé le c** pour dénicher les Dragons et quand arrivant vers la fin j'ai constaté qu'il m'en manquait un... toutes ces pérégrinations pour rien.

Intérêt : 64%
Difficulté : 85%
SombreCœur

--------------------------------------------------

J'ai enfin pu mettre la main sur le temple de la terreur de mon cher ami Livingstone !!
Dans ce nouveau volume nous retrouvons le héros de la foret de la malédiction qui après sa victoire se repose au village de Pont-de-Pierre. Mais ce repos ne sera que de courte durée car notre vieil ami le magicien Yaztromo nous confie une nouvelle mission. Il s'agit pour nous d'empêcher Malbordus le maléfique de retrouver la cité perdue de Vatos, cité légendaire ou serait cachés cinq dragon statufiés.
En effet grâce a sa terrifiante magie enseignée par les elfes noires avec qui il a grandit, Malbordus compte monter une nouvelle armée qui associée aux cinq dragons le rendrait invincible et serait une terrible menace pour le monde. Comme on peut le constater le scénario est terriblement classique en fin de compte, comme dans tous les livingstone. Il est toutefois très agréable de retrouver des régions connues comme le village des nains, la forêt de la malédiction etc. L'aventure en elle-même se compose de deux parties bien distinctes : la traversée du désert et l'exploration du temple.
Je dois dire que cette première partie m'a assez intéressée alors qu'en général je n'aime pas les livres dont vous êtes le héros se déroulant dans des zones arides. Cette première partie n'est pas très dure en soit et ne comporte qu'une zone à mort subite (une oasis empoisonnée !). Une fois ce désert traversé il nous faudra explorer ce fameux temple et trouver les mystérieux dragons. Autant le dire la difficulté s'élève de façon exponentielle. Si il n'y avait que les dragons à trouver ça irait encore mais le problème vient que dès notre arrivée à Vatos nous serons placé sous le joug d'un maléfice, maléfice que je ne vais pas vous détailler pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais sachez qu'il va véritablement vous pourrir l'existence. Pour preuve deux de mes échecs sont liés à cette malédiction !
Outre ce maléfice les combats sont très nombreux. J'en arrive alors aux aspects qui ne m'ont pas convaincu. Tout d'abord les combats. Je ne suis pas quelqu'un qui apprécie réellement les batailles, de ce fait je préfère un livre très difficile basé sur une structure genre puzzle comme par exemple la créature venue du chaos que plutôt une difficulté basée sur une succession ininterrompue de combats. En gros il y en a tous les trois paragraphes, vraiment écoeurant !
Et on retrouve malheureusement les défauts propre à son auteur, avec les éternels gauche, droite, nord, sud etc. Et bien sur on transporte toujours une multitude d'objets dont les trois-quart ne servent à rien ! Pour couronner le tout ces fichus dragons ne sont vraiment pas évident à trouver et nous obligent à explorer le moindre recoins nous exposant alors à la malédiction. Sinon pour ce qui est de l'ambiance je trouve quelle n'est pas toujours bien retranscrite en tout cas on a vu mieux.
Pourtant malgré ses défauts je me suis bien amusé durant cette aventure, notamment grâce à ce fameux maléfice qui je trouve sauve à lui tout seul l'ouvrage et surtout grâce à une des premières incursions de Livingstone dans la magie. Désormais pendant l'aventure nous pourrons employer divers sortilèges bien utile durant l'aventure. D'ailleurs pour une progression plus aisée je conseils les facultés ouverture des portes, création d'eau, flèche magique et détection des pièges.
Voilà ! j'espère que comme moi vous aurez envie de découvrir ce livre.

Intérêt : 80%
Difficulté : 85%
Hades almighty

--------------------------------------------------

14ème volume des Défis Fantastiques, le Temple de la terreur est la suite directe de la Foret de la malédiction, du même auteur Ian Livingstone. Après avoir récupéré le marteau de Gillibran dans la foret des ténèbres, Yaztromo nous apprend qu'un sinistre sorcier du nom de Malbordus, rompu aux arcanes de la magie noire elfique, entreprend de redonner vie à cinq dragons emprisonnés dans des artefacts dans le but de lever une armée invincible. Ces statuettes sont gardées dans la cité légendaire de Vatos, situées dans le désert des crânes. Notre mission est simple : détruire ces statuettes et éliminer Malbordus si l'occasion se présente ce qui, il ne faut pas rêver, interviendra tôt ou tard. La quête nous fera beaucoup voyager, ce qui nous permet de la diviser en trois chapitres : le voyage et la visite du port de Sable Noir, la traversée du désert des crânes et l'exploration de Vatos. Ces chapitres sont de longueur inégales ; peut être l'auteur aurait-il du insister un peu plus sur Sable Noir afin d'alléger les ruines de Vatos, dont le passage est très pénible. Il reste que redécouvrir des endroits (Pont de pierre, Sable Noir..) et PNJ connus est particulièrement agréable. Les décors sont fidèles à l'auteur : bien décrits, avec cette ambiance si particulière liée à l'Allansie. Dommage que les illustrations de Bill Houston,sans être mauvaises, ne soient pas à la hauteur de l'ensemble. Le récit se rattrape sur ses PNJ, relativement nombreux. Outre Yaztromo, déjà présenté, nous aurons cœur à converser avec Abjul (marchand du désert), Murkegg (artiste peintre) sans oublier la prêtresse Leesha et le puissant Malbordus. Ces rencontres auraient d'ailleurs gagnées à plus de profondeur. Les combats sont très nombreux et sans doute très difficiles pour un amateur en escrime. Le bestiaire est particulièrement varié (sans doute un record dans la série) puisqu'il nous opposera à une foule de homme-bêtes, insectes géants, bêtes sauvages, mort-vivants et autres serviteurs démoniaques. Quelques combats risquent de laisser des plumes (je pense notamment à un titanesque combat contre un ver des sables) mais restent négociables avec un peu d'expérience. Le bestiaire est complété de beaucoup de créatures originales (entité nocturne, messager de la mort, œil porc-épic...), ce coté "hors sentiers battus" n'est pas pour me déplaire. Cette aventure ne serait pas la même sans un éprouvant duel contre le boss final Malbordus, il devrait ravir les amateurs du genre car le monstre est particulièrement retord. La difficulté est donc clairement de mise. Outre de sanglants combats, il faudra mettre la main sur divers objets, hélas indispensables, si l'on veux exterminer le sorcier. Seul un chemin le permet, vous l'aurez compris : la quête est très linéaire. Heureusement nous aurons recours à divers sortilèges tout au long de l'aventure, qu'il nous faudra choisir soigneusement dès le départ auprès de Yaztromo, afin de faciliter la tache. En résumé le temple de la terreur apparaît comme un très bon opus, grouillant de bonnes idées mais à la durée de vie un peu trop longue et surtout mal exploitée. Avec un peu plus de rigueur au niveau des chapitres, un dosage de la difficulté plus modéré et surtout une linéarité moins flagrante, l'ouvrage aurait clairement gagné les faveurs du public.

Intérêt : 77%
Difficulté : 79%
Milos


Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net