Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Les Sombres Cohortes


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 

1ère édition (cliquez sur l'image pour l'agrandir) cliquez sur l'image pour l'agrandir          
première édition avec le logo
Défis Fantastiques
deuxième édition sans le logo
Fighting Fantasy
troisième édition          
               

- Merci à Meneldur pour le scan de la couverture de la deuxième édition.
- Merci à
Jeveutout pour le scan de la couverture de la troisième édition.


   
Série :

Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :


Edition Française :
Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :


Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 37 (première et deuxième éditions)
Défis Fantastiques n° 15
(troisième édition)
Ian Livingstone
Armies of Death
Noël Chassériau
Chris Achilleos
Nick Williams
1988
1990
mars 1990
(première édition avec le logo Défis Fantastiques)
janvier 1997 (deuxième édition sans le logo Fighting Fantasy)
janvier 2007 (troisième édition)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
586
2-07-033586-2
(première édition)
2 07 050922 2 (deuxième édition)
978 2 07 061046 4 (troisième édition)
400

 


Résumé

Des centaines, des milliers d'Orques et de Gobelins : telle est l'armée que le Démon Fuligineux - un serviteur de ces Princes Démoniaques qu'on croyait vaincus à tous jamais - a rassemblé dans la Forêt des Démons et qu'il s'apprête à faire déferler sur Allansia. Vous avez recruté une armée pour endiguer l'avancée de ces hordes du chaos. Acclamée par les habitants de Fang, votre troupe s'ébranle, les bannières jaunes blasonnées d'une épée flamboyante claquant au vent. c'est maintenant à vous d'assumer toutes les responsabilités du chef de guerre... et d'en recueillir la gloire !

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

informations

- Ce livre est la suite, de l'Epreuve des Champions (qui lui même faisait suite au Labyrinthe de la Mort), on y incarne le même personnage. Par contre, contrairement au deux autres livres, l'histoire ne se passe pas dans le labyrinthe du baron Sukumvit.
- Dans la série anglaise, ce livre est en réalité le numéro 36.


Critiques

Les Sombres Cohortes étant mon premier défis fantastique, j'ai un poil de nostalgie en y repensant... Mais après avoir lu d'autres LDVEH bien meilleurs, il m'est apparu quelques défauts : tout d'abord, la linéarité ; comme beaucoup de livres de Livingstone, il faut parcourir UN chemin précis pour finir le livre, ce qui est énervant à la énième tentative... Sinon le système de batailles rangées est pas mal, bien que sous-exploité (Pendant la moitié du livre on est tout seul). Pour finir un livre intéressant mais sans plus. A ne pas posséder absolument.

Intérêt : 6/10
Difficulté : 7/10
Dragon Noir

--------------------------------------------------

Tiens donc, mais qui voilà pour ce 37ème opus ? Serait-ce Ian Livingstone ? Et oui, c'est bien lui ! Le Maître du One-path-true est de retour ! Et dans ce "Sombres Cohortes", il ne déroge pas à la règle. Étant jeune, j'aimais beaucoup ce livre qui faisait parti de mes préférés, et je n'arrêtais pas de le piquer à mon frère. Quelques années plus tard, je l'ai relu, et je l'avais toujours aussi bien apprécié. Ce n'est que récemment que je l'ai à nouveau lu et rejoué pour la troisième fois, et là, je dois dire qu'une bonne partie du charme du livre a disparu. Peut-être que je suis devenu plus vieux et plus réfléchi pour voir que même si ce bouquin n'est pas mal du tout, il possède quand même quelques défauts majeurs. Passons à la critique. Comme d'habitude, Ian Livingstone a su créer une bonne ambiance générale (bien aidée par les belles illustrations qui correspondent bien avec le cadre du livre), malgré une histoire des plus banales (tuer le grand méchant), le tout mariné avec pas mal d'action. La grosse particularité du livre est le fait d'avoir à ses ordres une armée, dont on pourra gérer les membres et de combattre avec. Ces combats s'appellent "Escarmouche". Cela amènera des combats appelés: "escarmouche" qui, franchement, aurait pu être mieux et plus aboutis. J'entends par-là qu'il y a trop d'hommes dans l'armée par rapport aux nombres de combats escarmouches à livrer, et il faut vraiment le faire exprès pour être en manque d'hommes lors de la confrontation finale. D'autant plus que, en cours de route, on a l'occasion de recruter mercenaires, barbare et autres hommes des collines. Toutefois, c'est quelque chose qui est inédit dans un Défis Fantastiques, donc même si le genre est sous-exploité, ne boudons pas notre plaisir. Du côté des autres points forts, on peut remarquer que la façon d'écrire de Ian Livingstone est toujours bonne (même si certains paragraphes peuvent être succincts, d'autres sont plus longs et plus descriptifs des lieux), la durée de vie est bonne et l'on peut croiser pas mal de personnages (le Commando de Max, l'Oracle, le chef des Hommes des Collines, le Guide). Quelques passages intéressants (dont la bataille de fin, le passage avec le Loup-Garou et l'entrevue avec l'Oracle) viennent donner un peu de piment au récit.
Concernant les points faibles, se sont toujours les mêmes qui reviennent avec Ian Livingstone: un seul chemin, plusieurs objets à trouver pour espérer éliminer le chef, trouver diverses indications pour répondre aux questions de l'Oracle (et là, c'est vraiment abusé). Et s'il vous manque l'une ou l'autre de ces infos, vous êtes grillés. En plus de ça, méfiez-vous, car bon nombre de fouilles que vous croyez sans danger le sont en réalités. Du coup, vous vous retrouvez mort sans comprendre pourquoi.
Ah oui, comme d'habitude, vaut mieux avoir de bonnes statistiques pour commencer l'aventure.
Vous l'aurez compris, un seul chemin est possible pour finir, et c'est bien dommage. Mais on ne peut rien y faire, c'est la marque de fabrique de Ian Livingstone.
En résumé, malgré sa difficulté et le manque d'intérêt des combats en escarmouche et le fait de devoir trouver obligatoirement des objets définis, l'aventure est sauvée par une histoire agréable à lire (même si la mission est des plus bancales), par le gestion/recrutement de l'armée et par ses illustrations.

Intérêt : 76%
Difficulté : 87%
Sombrecoeur


Voir les erreurs
Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2015
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net