Accueil
 Mises à jour
 Actualités
 Interviews
 
 
 
 Séries
 Auteurs
 Illustrateurs
 Traducteurs
 Dossiers
 
 
 
 Erreurs
 Cartes
 Solutions
 Extraits
 
 
 
 Critiques
 Feuilles d'aventures
 Livres-jeux en ligne
 Livres-jeux amateurs
 Quizz
 
 
 
 Forum
 Livre d'or
 Contact
 Liens
 Remerciements
 
 
 

 

 

 

 

Le Labyrinthe de la Mort  


Cliquez sur les couvertures pour les agrandir

 
      image à venir  

image à venir

1ère édition poche sans le logo Défis Fantastiques
02 octobre 1984
 
1ère édition poche avec le logo Défis Fantastiques
mai 1985
2ème édition poche sans le logo Fighting Fantasy
19 février 1997
édition Eidos 2ème édition poche avec le logo Fighting Fantasy

 
 

image à venir

       
3ème édition poche
25 janvier 2007
  4ème édition poche        

- Merci à Vancass pour le scan de la couverture de la première édition sans le logo.
- Merci à
Lorin pour le scan de la couverture de la deuxième édition sans le logo Fighting Fantasy.
- Merci à Jeveutout pour le scan de la couverture de la troisième édition.


   
Série :

Auteur :

Titre original :
Traduit de l’anglais par :
Illustration de la couverture :
Illustrations intérieures :

Année de l’édition Anglaise :

Année de la traduction Française :
Sortie de l'édition Française :




Edition Française :

Collection :
Numéro d’édition :

ISBN :

Nombre de paragraphes :
Défis Fantastiques n° 6 (numérotation 1ère et 2ème édition)
Défis Fantastiques n° 5
(numérotation 3ème et 4ème édition)
Ian Livingstone
Deathtrap Dungeon

Patricia Marais
Iain McCaig
Iain McCaig
1984
1984
02 octobre 1984
(1ère édition sans le logo Défis Fantastiques)
mai 1985
(1ère édition avec le logo Défis Fantastiques)
19 février 1997
(2ème édition  sans le logo Fighting Fantasy)
25 janvier 2007
(3ème édition)
Editions Gallimard (Folio Junior)
Un Livre Dont vous êtes le héros
272
2-07-033272-1
(1ère édition poche)
2-07-050921-4 (2ème édition poche)
978-2-07-061036-5
(3ème édition poche)
400

 


Résumés

(1ère et 2ème édition)

Conçu par l'esprit diabolique du baron Sukumvit, le Labyrinthe de la Mort est truffé de pièges mortels et peuplé de monstres assoiffés de sang. D'innombrables aventuriers ont tenté avant vous de relever le défi de l'Épreuve des Champions. Ils ont franchi l'entrée du Labyrinthe et n'ont plus jamais reparu. Et VOUS, oserez-vous y entrer ? Vous serez l'un des six combattants sélectionnés cette année pour affronter les périls du Labyrinthe. Un seul d'entre vous gagnera peut-être, et les autres succomberont. Qui sera cet éventuel vainqueur ?

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

--------------------------------------------------

(3ème édition)

Conçu par l'esprit diabolique du baron Sukumvit, le Labyrinthe de la Mort est peuplé de monstres sanguinaires. D'innombrables aventuriers ont tenté avant vous de relever le défi de l'Épreuve des Champions. Ils ont franchi l'entrée du Labyrinthe et n'ont plus jamais reparu. Et VOUS, oserez-vous y entrer ? Vous serez l'un des six combattants sélectionnés pour affronter ces périls. Un seul gagnera peut-être et les autres succomberont. Qui sera l'éventuel vainqueur ?

Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure. VOUS seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre. Bonne chance…

 

Informations

- Ce livre possède une suite, L’Epreuve des Champions , même si rien n'indique que l'on incarne le même personnage, l'histoire se passe aussi dans les souterrains du Labyrinthe de la Mort. Un troisième livre, Les Sombres Cohortes, fait suite à L’Epreuve des Champions, avec cette fois ci le même personnage,  mais ne se passe pas dans le labyrinthe du baron Sukumvit.

- Ce livre n'est pas encore paru dans la 5ème édition.

- Pour voir les différentes éditions et variantes des livres de la série Défis Fantastiques cliquez sur ce lien.

- Pour aller sur le site Internet de Gallimard Jeunesse sur la collection des Livres Dont Vous Êtes le Héros.


Critiques

Voilà un bon gros "Dungeon" : entrez dans les souterrains créés par le Baron Sukumvit, et essayez d'en sortir vivant ! 10 000 pièces d'or au vainqueur ! Ce Livre Dont Vous Etes Le Héros pouvait être répétitif, c'est passionnant d'un bout à l'autre.
L'introduction est excellente et vous met dans l'ambiance fiévreuse de cette "fête" assez horrible après tout, car personne n'est jamais sorti vivant du Labyrinthe. A l'intérieur, c'est obscur, froid (sauf un tunnel qui... mais je vous laisse la surprise), glauque, dangereux, truffé de pièges. Quelques monstres vous créeront des problèmes. Il y a des trésors et... des fausses pistes, cruelles et parfois inattendues. Les illustration de Ian McCaig sont parfaites, très réalistes.
On rencontre les autres candidats à ce "jeu" en cours de route, pour les combattre ou s'entraider, tout ne sachant qu'un seul peut triompher. Très fort et très bien mis en scène également : les personnages qui vivent dans le Labyrinthe. Ils ont de la personnalité, une histoire que l'on peut reconstituer, le background est donc parfaitement mis en place.
On ne trouve pas la bonne solution tout de suite, et la durée de vie est honorable. C'est un excellent récit, une aventure classique pour rôliste convaincu.

 

--------------------------------------------------

Voici probablement le livre culte de Ian Livingstone. Le labyrinthe de la mort est vraiment l’ouvrage typique de l’auteur, avec les qualités et défauts que cela comporte.
La trame est assez simple mais très efficace : un baron a construit un labyrinthe souterrain, peuplé de monstres et de chausse-trappes. Chaque année, des candidats se portent volontaires pour le traverser lors de l’Epreuve des Champions. Une bourse de 10 000 pièces d’or est le prix de cet exploit. Nous incarnons, dans cette aventure, un des candidats venus tenter sa chance à « La Marche ».
Le récit se déroule exclusivement à l’intérieur du labyrinthe et c'est bien évidemment un one-true-path. En effet, on doit découvrir dans les souterrains trois pierres précieuses afin de déverrouiller la dernière porte du labyrinthe. Six sont dissimulées dans les souterrains mais trois sont des leurres. La recherche des trois joyaux ne sera pas facile et demandera certainement de nombreuses tentatives. De plus, et contrairement aux ouvrages précédents, quelques combats pourront ici poser problème, notamment le monstre des abysses ou la manticore. Bref, le livre est assez ardu, par sa structure comme par ses combats.
L’introduction est assez longue et nous met bien dans l’ambiance qui nous accompagnera tout au long de la lecture.
L’ambiance du labyrinthe est plutôt bien rendue malgré le fait qu’elle soit un peu trop répétitive: la froideur et le vide des souterrains peuvent, au bout d’un moment, lasser mais les rencontres avec les habitants du souterrain permettent de casser la monotonie.
Hormis les traditionnels monstres, on retrouve à plusieurs endroits des Maîtres de l’Epreuve, des serviteurs du baron, chargés de nous faire passer des tests souvent très périlleux. C’est l’une des meilleures idées du livre, l’autre étant les rencontres avec les autres candidats. En effet, on pourra à de nombreuses reprises revoir nos concurrents, discuter avec eux, les attaquer, voire s’allier pendant quelques paragraphes. Cette interaction est vraiment agréable, bien qu’elle ait pu être encore plus poussée.
Le bestiaire comporte quelques originalités, comme les monstres de l’abysse, des sortes de tyrannosaures, ou les bêtes du bassin, ignoble créature bouffie. Pas de moments vraiment forts mais beaucoup d’idées sympathiques, qui font qu’on ne s’ennuie pas une seconde à a la lecture du livre.
Le paragraphe final est très bien écrit et conclue efficacement l’aventure, malgré sa courte taille.
En conclusion, le labyrinthe de la mort est l’un des meilleurs ouvrages de Ian Livingstone. Si mon opinion a légèrement baissé au cours des années et que je ne le considère plus comme un chef d’œuvre, il demeure un très bon Défis Fantastique et un modèle de donjon crawl. A découvrir au plus vite.

Intérêt : 84 %
Difficulté : 81 %
Aragorn

--------------------------------------------------

Celui-là, je m'en rappelle vaguement. Je l'avais joué (et terminé) quand j'étais enfant et je replonge mon nez de temps en temps dedans, par nostalgie. C'est un très bon livre. Le Labyrinthe de la Mort mérite bien son nom et regorge de créatures toutes plus répugnantes les unes que les autres. Ce qui est sympa, c'est que l'on a des concurrents, d'autres héros qui eux aussi tentent de trouver la sortie et que l'on peut croiser de temps en temps durant l'histoire. L'aventure est difficile mais pas insurmontable. Il faut quand même aimer les histoires de labyrinthes, avec beaucoup de choix du style "allez vous prendre le chemin de gauche, de droite ou tout droit ?" et la menace de tourner un peu en rond. Mais l'ambiance qui règne dans ce bouquin est vraiment prenante.

Intérêt : 90 %
Difficulté : 82 %
Allobroge

--------------------------------------------------

Voici l'autre classique de Ian Livingstone. Après "La Cité des Voleurs" qui était déjà un très bon livre, notre ami Ian parvient à nous pondre un 6ème tome encore mieux ! On va dire que c'est son chef-d'œuvre que je mettrais aux côtés de "La Légende de Zagor" et "L'Épreuve des Champions" (qui est en fait la suite du "Labyrinthe de la Mort"). Presque tout me plaît dans ce livre. Le récit est très bon (le labyrinthe, bien que ce ne soit qu'un simple réseau successif de couloirs, est très bien décrit) et l'ambiance est excellente, de plus, elle est renforcée par de splendides illustrations (il n'y a qu'à voir celle de Throm le Barbare. Á noter que le dessinateur est le même que pour "La Cité des Voleurs". Au niveau des passages mémorables, je crois que celle avec le Nain Maître de l'Épreuve et l'Arène doit être le meilleur moment du livre, avec la rencontre du Ninja et les boss de fins. Je parle de personnages, et c'est l'autre point fort du livre : nous rencontrons tous les autres concurrents du labyrinthe. Des fois ils seront peut-être déjà mort, des fois il faudra lutter contre eux, ou s'allier (obligatoire) ce qui consolide le déjà bon background. Le labyrinthe lui-même est aussi vicieux que dangereux. Non seulement vous devrez lutter et défaire d'abominables créatures (vers la fin, attendez-vous à rencontrer des adversaires coriaces) mais vous devrez également déjouer maints pièges qui truffent les couloirs sinueux dudit labyrinthe. Mais comme toujours avec Ian Livingstone, un seul chemin vous permettra de récolter les objets qui seront synonyme de victoire, et pour les trouver la première fois, ce n'est pas toujours facile, car certains objets pourront vous induire en erreur. Par contre, j'aurai voulu avoir plus de créatures à combattre !
En résumé, un excellent livre qui est d'ailleurs devenu culte pour certains joueurs, et qui est également considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de Ian Livingstone, comme quoi, même avec sa façon d'imposer ses règles (ennemis dont les compétences sont élevées, un seul chemin, objets nécessaires pour la réussite de la mission) il parvient quand même à écrire un bon livre. L'ambiance est les personnages secondaires sont les points forts du « Labyrinthe de la Mort », ainsi que quelques bonnes idées (Les Maîtres de l'Épreuve par exemple).

Intérêt : 90%
Difficulté : 81%
Sombrecoeur

--------------------------------------------------

Sixième volume des Défis Fantastiques, Le Labyrinthe de la Mort est une véritable perle écrite par Ian Livingstone qui le place d'emblée parmi les meilleurs de sa série. Le principe est simple mais diaboliquement efficace : lâchés dans un labyrinthe ne comportant qu'une seule issue, une troupe d'aventuriers doivent affronter les horreurs et déjouer les pièges qu'ils vont rencontrer afin de toucher une forte récompense.. à la fin il ne peut en rester qu'un. Vous faites bien entendu parti des candidats à la marche.
L'intrigue est rendue d'autant plus difficile par la présence d'objets indispensables à l'ouverture de la porte finale. L'aventure se déroule donc exclusivement dans ce dédale construit dans les profondeurs d'une montagne près de Fang, l'ambiance omniprésente est angoissante, chaque faux pas peut être synonyme de mort. Les décors sont remarquablement décrits et les situations amènent à user autant de sa force que de son astuce. L'auteur a de nouveau fait appel à Ian McCaig pour les illustrations qui sont de fort belle facture et parfaitement appropriées aux situations. L'ambiance est également bien rendue par la présence de personnages secondaires donnant véritablement une autre dimension à cette épreuve. Outre les cinq autres compagnons d'aventure, nous ferons également connaissance avec le baron Sukumvit (créateur du labyrinthe), les maîtres de l'épreuve (chargés de réguler la marche) et les nombreux sous fifres habitant le dédale. Une fois dans le Labyrinthe de la Mort, mieux vaut savoir se servir d'une épée : les combats y sont en effet particulièrement féroces. Le bestiaire mis en place est une véritable référence, il nous mettra aux prises avec les plus puissantes créatures existantes. Le boss final nous donne un duel particulièrement prometteur.
La difficulté de cet ouvrage ne provient pas seulement des combats retords, fidèle aux habitudes de Livingstone, un seul chemin mène au bout (quoique là c'est compréhensible) et quelques énigmes compliquent le parcours. la durée de vie de l'aventure est excellente, la quête est longue et épuisante.
En résumé nous retrouvons là le chef d'œuvre qui a fait la renommée de l'auteur et qui, malgré sa difficulté, nous procure un plaisir immense à chaque lecture. tout simplement génial.

Intérêt : 88%
Difficulté : 78%
Milos


Voir la Feuille d'Aventure
Voir les erreurs
Voir la carte

Voir la solution

 

 

Retour à la série

Retour aux critiques

 

 

 

La Bibliothèque des Aventuriers | Copyright (c) 2002-2018
 Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

 

 

 

© Copyright 2002 - Design : Webmasters-fr.net